Comment et quand planter le cédratier ?

Le cédratier, ou « Citrus medica », appartient à la famille des Rutacées. Cet agrume, à port irrégulier, pousse surtout en Corse, en Sardaigne et en Sicile. Provenant du sud-ouest du continent asiatique, cette plante est facile à cultiver mais il faut adopter les bonnes méthodes.

Le cédratier

Le cédratier possède des ramures de couleur pourpre, ce qui est également le cas de ses fleurs. A maturité, cette plante atteint une hauteur d’environ trois mètres. Il produit des fruits volumineux dont le diamètre peut atteindre jusqu’à 10 à 12 centimètres. Leur peau verruqueuse est de couleur jaune citron. On les consomme surtout sous forme de fruits confits et ils servent également dans la préparation de confiture ou de gelée.

Les conditions de culture du cédratier

Le cédratier est une plante semi-rustique qui a besoin d’une bonne exposition au soleil. Pour qu’il puisse s’épanouir, il a besoin d’un sol non calcaire et léger qu’il faudra arroser toutes les semaines. Il est, en outre, recommandé de choisir un endroit protégé du vent. En cas de culture en pot, il faut veiller à ce que l’eau ne soit pas trop abondante.

Notons qu’en France, la culture du cédratier se fait généralement en pot. Dans ce cas, il est utile d’hiverner l’arbuste dans un endroit éclairé sans ensoleillement direct et dont la température ambiante ne descend pas sous 5°C. En période estivale, on placera le pot à la mi-ombre car la plante redoute l’excès de chaleur. La plantation en pleine terre est envisageable sous un climat méditerranéen (en Corse par exemple). Elle est également possible dans les régions abritées du Midi.

L’entretien du cédratier

Durant la période hivernale, l’arrosage est réduit à une à deux fois par mois. On augmentera progressivement la fréquence, au fur et à mesure que les beaux jours approchent, pour conserver une bonne humidité de la motte pour l’été à venir. Le paillage du sol est incontournable pour la culture en pleine terre. Dès le printemps jusqu’en automne, on apportera de l’engrais liquide tous les quinze jours. Il est également conseillé d’adjoindre de l’engrais spécial pour agrumes : en juin avant la floraison, avant que les fruits ne se soient éclaircis et durant le mois de septembre pour contribuer au grossissement de ces derniers. Enfin, on ne négligera pas la taille de l’arbuste. Celle-ci devra être effectuée vers la fin de l’hiver et devra être légère. On se débarrassera tout juste le bois mort.

lundi 16 janvier 2012, par Hélène André