Comment bien planter l’actinidier ?

L’actinidier, ou actinidia chinensis, est cet arbre qui produit des kiwis. Pour obtenir des beaux fruits, il faut prendre différentes précautions.

L’actinidier

L’actinidier est un fruitier qui pousse naturellement en Chine. Il est adopté en France depuis le début du siècle dernier. Son fruit, le kiwi, est alors prisé depuis une dizaine d’année déjà.

En cultivant l’actinidier, il faut savoir que la floraison est très importante. En effet, si cet arbre ne produit pas de fleurs, on ne pourra pas récolter de fruits. La floraison a lieu au mois de mai et juin. Pour une pollinisation optimale, les abeilles jouent un rôle capital. Il faut noter qu’un pied mâle d’actinidier suffit pour la pollinisation de cinq ou six autres pied femelles.

La taille de l’actinidier

Tout au long du développement de l’actinidier, différentes opérations doivent être entreprises. Au mois de février, il faut se lancer dans la taille des rameaux qui produiront des fruits. Il faut laisser quatre yeux au dessus de la partie où le premier fruit de l’année passée est apparu. Pour être certain de trouver la zone à sectionner, il faut prendre soin de ne pas ôter les pédoncules des fruits au moment de la récolte. Un rajeunissement des branches ayant porté des fruits est nécessaire tous les quatre ans. Il faut les couper à trois yeux de la base.

Fertiliser l’actinidier

Après avoir entrepris la taille du printemps et celle de l’été, il est indispensable de fertiliser l’actinidier. Concrètement, il faut le nourrir avec de l’engrais spécial arbres fruitiers. Il faudra éparpiller le produit puis griffer la terre qui se trouve tout autour de l’arbre avant d’arroser généreusement.

Précautions à prendre

Durant l’été, l’actinidier a besoin d’une bonne humidité. La terre doit être constamment fraîche. L’arrosage doit donc être régulier. Pour maintenir une bonne humidité, on peut aussi pailler à l’aide de fumier ou de paille. Tout au long de l’année, il faudra veiller à bien désherber la terre aux alentours de l’actinidier. Concrètement, le jardinier doit biner superficiellement le sol en faisant attention à ne pas toucher aux racines peu profondes.

mardi 28 février 2012, par Hélène André