Les bons réflexes à avoir en cas de piratage de votre carte bleue

On assiste actuellement à une recrudescence des actes malveillants sur Internet. Les seniors sont souvent victimes de piratage de leur carte bleue. Comme nul n’est à l’abri d’un aléa, voici les bons réflexes à avoir si un tel cas survient.

Faire une opposition

Le piratage de la carte bleue représente la forme la plus courante et la plus lucrative des fraudes sur le Web. Les pirates informatiques cherchent d’abord les moyens de s’introduire dans les bases de données des sites qui opèrent sur la toile et extraient des informations sur les comptes bancaires des clients. Ils peuvent ainsi utiliser votre carte bleue d’une façon frauduleuse et effectuer des virements, des retraits ou des achats. Il importe dans ce cas d’avoir de bons réflexes et agir très rapidement et efficacement.

En premier lieu, il convient de réaliser vos achats en ligne auprès d’un site sécurisé. Son adresse URL doit commencer par « https» et un cadenas jaune doit apparaître sur la page d’accueil. Vous devez également surveiller régulièrement la situation de votre compte bancaire. Aussitôt que vous constatez l’existence de mouvements suspects, vous devez faire une opposition sur la carte bleue qui serait utilisée par les fraudeurs.

Avertir le serveur interbancaire ou votre banque

Contactez vite le serveur interbancaire au numéro 0 892 705 705. Vous serez de suite orienté vers le centre d’opposition qui reste en service 24h sur 24, tous les jours de l’année. Vous pouvez aussi en informer directement votre établissement bancaire, via le numéro d’urgence qui figure sur les tickets de retrait ou auprès de tous les guichets automatiques. Un délai de 13 mois vous est accordé pour déposer votre requête pour contester un éventuel flux financier suspect. Vous pouvez prétendre à une réparation du préjudice subi.

Le service compétent mettra en œuvre toutes les dispositions nécessaires pour bloquer l’utilisation de votre carte bleue. Par la suite, il est fortement conseillé de confirmer l’opposition par une lettre que vous présenterez au guichet de la banque ou que vous enverrez en recommandé avec accusé de réception. Une plainte déposée auprès du commissariat de police servira également à étayer votre dossier de demande de remboursement. Si vous réalisez rapidement cette opposition, les pirates ne pourront plus faire usage de votre carte bleue. Votre responsabilité sera aussi dégagée.

mardi 13 décembre 2011, par Romain Morillon