Comment prévenir la perte auditive ?

Longtemps perçue comme une maladie liée à l’avancée en âge, la perte auditive concerne aussi les jeunes depuis quelque temps. Environnement trop bruyant, une musique à fond... sont autant de facteurs qui exposent nos oreilles à une perte auditive progressive.

Les différentes causes de la surdité

On distingue généralement trois sortes de perte auditive. Chacune diffère des autres de par le niveau d’affection du système auditif. Ainsi, la surdité de perception est celle qui se manifeste lorsque les voies nerveuses de l’oreille ou l’oreille moyenne est endommagée. Puis il y a ce que l’on appelle la surdité de transmission qui se traduit par une déficience de transmission de sons par l’oreille. Les personnes qui en souffrent ont souvent du mal à percevoir des sons trop faibles. La cause peut être une allergie ou une infection de l’oreille. Enfin, la surdité mixte est celle combinant à la fois surdité de perception et de transmission. Elle survient lorsque les oreilles interne et externe se trouvent endommagées.

Les précautions à prendre

Il existe des méthodes de prévention de la perte auditive simples, mais efficaces. La plus importante est de réduire au maximum les risques d’exposition des oreilles au bruit environnant (tondeuse à gazon, sèche-cheveux, mixeur,…). Dans cette optique, bouchez-vous les oreilles à l’aide de bouchons d’oreilles, de caches-oreilles ou de casques anti-bruit.

Apprenez également à écouter de la musique ou la télévision à un volume raisonnable. Si vous écoutez par exemple un baladeur et qu’une personne qui se trouve à proximité peut entendre votre musique ou que vous êtes incapable de l’entendre parler, c’est que votre musique est trop forte.

En outre, sachez qu’une forte exposition à la fumée ainsi que le tabagisme risquent à terme d’entraîner une perturbation de la circulation sanguine. Enfin, il est à noter que l’administration régulière de certains médicaments, comme les antidouleurs ou ceux à base de citrate de sildénafil (en l’occurrence le viagra) augmente de deux fois plus le risque de perte auditive. Si vous commencez à constater des problèmes d’écoute, à avoir du mal à entendre, consultez un médecin sans attendre pour une prise en charge rapide et efficace.

lundi 15 avril 2013, par Romain Morillon