Découvrez les vertus du persil

Le persil est une plante aromatique connue depuis l’Antiquité. Il est utilisé couramment dans nos plats, on le sert aussi sous forme d’infusion ou de décoction. Zoom sur une herbe aux multiples vertus.

Le persil possède des vertus médicinales

D’origine européenne (Europe méridionale), le persil est utilisé couramment dans tous les pays pour ses vertus, à la fois alimentaires et médicinales. En Asie, notamment selon la tradition chinoise, le persil convient pour soigner les œdèmes, la goutte, les leucorrhées, l’hypertension artérielle ou l’indigestion. De plus, le persil possède d’importantes vertus antiseptiques. Il est absorbé sous forme de tisane, en versant quelques feuilles dans de l’eau bouillante, pour ses propriétés digestives, calmantes et diurétiques. Dans certains cas, seules les feuilles sont utilisées. Dans d’autres, les tiges et les racines aussi sont consommées. Outre ses vertus thérapeutiques, le persil contient de multiples oligoéléments qui en font un allié sûr de notre santé. Ainsi, lorsque l’on en consomme, on absorbe également du potassium et de la vitamine C. Le persil fournit également du magnésium, du calcium et du fer, en quantité plus réduite.

Le persil : à utiliser frais, cuit ou séché

Deux variétés de persil sont connues, le persil plat et le persil frisé. Une fois ciselés crus, l’un ou l’autre parfumeront agréablement nos plats, qu’il s’agisse de viande ou de poisson, de soupes ou de rôti. Les salades parsemées de persil finement hachées auront une jolie couleur et beaucoup de vitamines. Notez également que vous pouvez saupoudrer de persil haché un plat sucré, comme la salade de fruits. Pour la conservation du persil et surtout de ses vertus, préférez une consommation rapide, tant qu’il est frais et bien vert. Cependant, il est possible également de le conserver en le congelant. Pour le sécher, il faut suspendre le persil dans un lieu aéré, à l’abri de la lumière. Les feuilles crisseront lorsque le séchage naturel sera effectif. Vous pouvez alors le placer dans un bocal fermant bien pour le conserver plusieurs mois durant. Préférez néanmoins la version de persil frais, à acheter régulièrement, car séché ou cuit, le persil perd une partie de sa saveur, ainsi que les oligoéléments d’origine.

jeudi 1er septembre 2011, par Romain Morillon