Un patch pour mieux traiter la maladie d’Alzheimer

Une avancée de la médecine permet de proposer la pose d’un patch afin de mieux traiter Alzheimer. Zoom sur cette info spéciale senior.

Nouveau traitement de la maladie d’Alzheimer à l’aide d’un patch

Très courante, Alzheimer est une maladie dégénérative frappant paritculièrement les seniors. Les statistiques sont alarmantes. D’après les dernières données, plus de 26 millions de personnes âgées dans le monde sont touchées par cette maladie. Selon les estimations, les seniors souffrant de la maladie d’Alzheimer seront environ 104 millions d’ici l’année 2050. Cas pathologique grave, Alzheimer est classée dans la catégorie des maladies neurodégénératives c’est-à-dire entraînant une perte progressive de la mémoire et des autres fonctions du cerveau.

Encore aujourd’hui, aucun traitement ne permet de guérir définitivement de cette maladie. Les médicaments utilisés actuellement sont simplement destinés à retarder le déclin de la mémoire. Parmi les nouveautés en matière de traitement, le patch anti-Alzheimer se se démarque. Mis au point par le laboratoire Novartis, ce patch fait la une des journaux destinés aux seniors. Il est le fruit d’une longue recherche de la part des spécialistes. Son rôle est de faciliter le suivi du traitement de la maladie d’Alzheimer. En effet, la pose d’un patch sur la surface cutanée procure au patient les doses des médicaments nécessaires et cela de façon régulière et sans aucune contrainte.

Patch anti-Alzheimer : mode d’emploi

Le patch ou timbre transdermique, utilisé dans le cadre du traitement de la maladie, a la forme d’une pièce de deux euros et s’applique à la surface de la peau. Selon votre choix, vous pouvez le poser sur la poitrine, sur les bras, au niveau des épaules ou encore sur le dos. Une fois posé, le patch agit pendant une période de 24 heures. Il contient de la rivastigmine, la même substance que celle des autres comprimés inhibiteurs de cholinestérase. Contrairement aux gélules, le patch permet une diffusion progressive dans le sang de cet agent actif. Il favorise ainsi son action et retarde les troubles liés à la maladie.

Efficace, le patch de Novartis favorise un bon dosage de rivastigmine qui est administrée pendant 24 heures. Les patients souffrant des effets secondaires des gélules et comprimés contenant ce principe actif n’auront aucune difficulté à l’utiliser. Sa diffusion progressive au moyen du patch élimine les effets indésirables tels que les troubles gastriques et intestinaux, dont les nausées ou diarrhées, provoquée par les autres médicaments. Efficace, il améliore l’état de santé plus rapidement que les médicaments classiques. Son utilisation facilite également le traitement des patients souffrant de problèmes de déglutition.

vendredi 20 novembre 2009, par Carole Mercier