Comment lutter contre la paresse cérébrale ?

Avec l’avancement de l’âge, le cerveau commence à se fatiguer. En effet, comme il n’est plus très actif comme avant, il devient donc plus paresseux et les neurones ne fonctionnent plus correctement. Comment redynamiser la mémoire ? Voici quelques conseils utiles et pratiques.

La manifestation de la paresse cérébrale

Le cerveau, comme tous les autres organes du corps, peut aussi faire l’objet d’un vieillissement. On dit qu’il est paresseux lorsqu’il met beaucoup plus de temps que d’habitude à traiter les informations. Sa vitesse d’assimilation et de réplique est très faible. Quant à sa capacité d’attention, celle-ci diminue remarquablement et on ne dispose plus d’aucun réflexe. Le cerveau est également paresseux lorsqu’il veut être tout le temps au repos. Cela se remarque chez les personnes qui dorment devant la télé alors que l’émission tant attendue vient à peine de commencer.

Faites travailler votre cerveau pour éviter sa paresse

Vous n’êtes pas obligé de traiter des problèmes d’équation pour faire travailler vos méninges. Vous pouvez jouer aux échecs, aux mots croisés ou au scrabble pour maintenir votre cerveau en activité. Sinon, sortez de temps en temps pour prendre soin de votre jardin. Si vous êtes dans votre chambre et que vous ne dormez pas, lisez des magazines ou écoutez des chansons que vous n’avez pas l’habitude d’entendre. En même temps, essayez de vous remémorer les paroles. Puis, regardez la télé ou louez des films pour ne pas rester sans rien faire. Sachez que le fait de ne pas vous occuper vous mènera directement au sommeil. Et dès que votre cerveau s’adapte à ce système, la paresse cérébrale s’installe.

Faites un peu d’exercices physiques de temps en temps

Pratiquer du sport peut vous aider à éviter la paresse cérébrale. En effet, les activités physiques régulières favorisent la production de nouveaux neurones favorables à la mémorisation, tout en apportant beaucoup plus d’oxygène au cerveau. Et tant que votre cerveau parvient à bien mémoriser, vous ne risquez pas encore de contracter le syndrome de la paresse psychique. En complément du sport, essayez de modifier vos activités habituelles. Si vous avez l’habitude de manger avec la main droite, faites-le avec la main gauche. Adoptez ce même procédé lorsque vous vous brossez les dents ou lorsque vous écrivez.

mercredi 22 juin 2011, par Romain Morillon