Origan : toutes les bonnes raisons de l’utiliser en cuisine

L’origan, classé parmi les plantes condimentaires, n’a que du bon. Il a des vertus antiseptiques, antispasmodiques, anti-infectieuses et antalgiques, et la liste est longue ! Il parfume les plats, ravit les papilles et est bénéfique pour la santé.

Pourquoi utiliser de l’origan en cuisine ?

L’origan est connu pour être une excellente source d’antioxydants, de fer, de calcium, de vitamine K et E, et de manganèse. C’est dire à quel point il est tonique et redonne de l’énergie. De plus, il agit favorablement sur le foie et constitue un bon stimulant pour le cœur. Il est bénéfique pour le système digestif, notamment si le vôtre est légèrement paresseux ou si vous êtes sujet, fréquemment ou ponctuellement, à la constipation. On lui prête également des effets bénéfiques sur le sommeil. Mais au-delà de ces propriétés, son arôme original, sa saveur gorgée d’exotisme et de soleil, rappelant ses origines méditerranéennes, rehaussent le plus banal des repas.

De l’origan, tout le temps et en toutes saisons

Si vous préparez un festin, mettez-en suffisamment dans vos plats, ils gagneront en finesse et la digestion se passera en douceur. Prévoyez également du thé à base d’origan, idéal pour que votre copieux repas évite flatulences, ballonnements et lourdeur à vos convives. En fait, habituez-vous à utiliser un peu d’origan, pourquoi pas tous les jours, dans vos préparations culinaires. Gardez-en toujours une bonne réserve en cuisine, conservez-le dans un sachet en plastique dans votre congélateur. Été comme hiver, en infusion, vous apprécierez ses capacités expectorantes et antitussives en cas de fièvre, de rhume ou de bronchites.

De l’origan dans pratiquement tous vos plats !

Pour vos prochaines sauces, à base de tomate en particulier, ajoutez-y une bonne dose d’origan, vous serez agréablement surpris du résultat. Aromatisez-en vos pizzas, vos pâtes et légumes, votre huile d’olive et votre vinaigre. Ajouté aux viandes et charcuteries, l’origan réduit aussi le risque de contamination. Enfin, vos soupes et potages ainsi que vos grillades seront plus goûteux avec une à deux cuillérées à soupe d’origan, à mettre uniquement en fin de cuisson.

À défaut d’origan frais, vous pouvez acheter de l’origan séché, très facile à conserver.

mercredi 20 janvier 2016, par Romain Morillon