Les oméga 3, indispensables pour rester en bonne santé

Qui n’a pas vu ces annonces publicitaires qui prônent les vertus des oméga 3 ? Mais à quoi servent-ils vraiment ? Voici tout ce qu’il y a à savoir sur ces fameux acides gras.

À quoi servent les oméga 3 ?

Acides gras essentiels pour le bon fonctionnement de notre corps, les Oméga 3 ont des vertus bienfaisantes sur la santé. Des études ont ainsi démontré qu’ils interviennent sur les membranes cellulaires et aident à se protéger contre les cancers. Leurs bienfaits sur le cœur ont également été prouvés. La consommation d’oméga 3 améliore ainsi la circulation sanguine tout en réduisant le taux de cholestérol. Tout cela contribue à réduire les risques de maladies cardio-vasculaires. Les oméga 3 ont également des effets favorables sur le système immunitaire. Enfin, on sait qu’ils réduisent le stress et contribuent ainsi au bien-être.

Où trouver des oméga 3 ?

Notre corps ne peut pas produire d’oméga 3. Il faut donc l’introduire par le biais de notre alimentation. Les poissons gras comme le thon et la sardine en regorgent. On les trouve également dans certaines huiles végétales, comme l’huile de colza ou l’huile de lin ainsi que dans les noix. Actuellement, on peut aussi trouver des œufs enrichis aux oméga 3 sur le marché. Il faut cependant faire attention à respecter l’équilibre entre les apports en oméga 3 et oméga 6, un autre acide gras essentiel à notre corps afin que les oméga 3 puissent être vraiment bénéfiques à notre organisme.

Quelle quantité d’oméga 3 consommer ?

On estime les besoins journaliers en Oméga 3 d’une femme à 1,1 g et pour un homme à 1,6 g. Pour combler ce besoin, il est important de consommer tous les jours des aliments riches en oméga 3. Il est aussi conseillé de manger du poisson 2 à 4 fois par semaine. Vous pouvez également ajouter une cuillère à soupe de graines de lin moulues dans vos aliments, et cela suffira à combler vos besoins journaliers. Notons qu’il existe également des suppléments d’Oméga 3 qui peuvent être bénéfiques aux personnes qui souffrent d’allergie aux poissons et aux noix.

vendredi 28 juin 2013, par Romain Morillon