8 millions de Français vivent avec moins de 949 euros par mois

Dans son rapport 2011 intitulé « les revenus et le patrimoine des ménages », l’Insee révèle que près de 8 millions de Français vivent avec moins de 949 euros par mois.

De nombreux Français manquent de ressources financières

Selon les chiffres de l’Insee, le niveau de vie médian des Français est passé par an, de 9 290 euros en 1970 à 19 000 euros en 2008. La différence de niveau de vie entre les ménages est importante : 10 % d’entre eux touchent plus de 35 550 euros annuels et 10 % moins de 10 520 euros. En 2008, 7,8 millions de Français vivaient avec moins de 949 euros par mois s’ils vivaient seuls et moins de 2 000 euros s’ils étaient en couple. Depuis 2004, si le niveau de vie des familles modestes n’a pas changé, celui des plus aisées augmente de 11 % chaque année grâce aux revenus qu’ils perçoivent de leur patrimoine. Toutefois, les ouvriers et les personnes exerçant une profession libérale ont vu leur niveau de vie bondir de 20 % environ entre 1996 et 2008, si celui des cadres supérieurs et des professions intermédiaires n’a progressé que de 0,5 % à 0,7 % par an.

Par ailleurs, la venue d’un enfant dans une famille est toujours une charge supplémentaire pour cette dernière. Malgré les aides et allocations qui compensent les dépenses additives de la naissance, la baisse de l’activité de l’un des parents diminue le niveau de vie du ménage de 2 à 11 %. C’est pourquoi une famille sans enfant vit en moyenne avec 25 850 euros par an, tandis qu’une autre avec deux enfants dispose seulement de 22 370 euros chaque année. Autre constat de l’Insee : les descendants d’immigrés, nés en France d’un parent immigré, ont un niveau de vie moins important que la plupart de ceux qui sont nés de parents français. Ils vivent en moyenne respectivement avec 19 570 euros et 22 810 euros annuels.

La quasi-totalité des Français possède un patrimoine privé

Quoi qu’il en soit, la grande majorité des ménages français (90 %) possède un patrimoine privé. Deux familles sur trois ont ainsi au moins un bien immobilier et des actifs financiers. La quasi-totalité (94 %) des particuliers ayant un patrimoine financier a par conséquent leur livret d’épargne et près de la moitié (46 %) un contrat d’assurance-vie. De même, 94 % de ceux possédant un bien immobilier sont propriétaires de leur résidence principale et 3 sur 10 sont propriétaires d’une résidence secondaire ou d’un bien locatif. De leur côté, les familles ne possédant aucun bien constituent 6 % des ménages français et vivent pour la plupart avec des ressources modestes. Au moins un ménage sur trois a déjà connu une période de chômage de longue durée.

Paradoxalement, une famille française consacre en moyenne 20 % de ses ressources financières aux dépenses liées au logement, et un ménage sur 10 environ (8 %) y alloue plus de 44 % de son budget. La charge est d’autant plus importante pour les personnes seules, les habitants des grandes villes et les familles monoparentales. Par ailleurs, la moitié des ménages français avait des dettes à rembourser en 2008, un tiers d’entre eux ayant un contrat de prêt immobilier en cours et un autre tiers un crédit à la consommation. Parfois, les prêts contractés par les particuliers pèsent fortement sur leur budget que ceux-ci n’arrivent plus à boucler leurs fins de mois. Selon l’Insee, 3 % des ménages étaient surendettés en 2010, soit à peu près 900 000 familles.

mercredi 11 mai 2011, par Carole Mercier