Mnémosyne, une orchidée créée et mise en vente en faveur de la maladie d’Alzheimer

Mnémosyne, une nouvelle espèce d’orchidée, a été spécialement créée afin de sensibiliser le public à la maladie d’Alzheimer.

Création de Mnémosyne

Cette fleur, qui se caractérise par ses nervures roses, est vendue au profit de l’Association pour la Recherche sur Alzheimer depuis le 14 mars 2012.
Le spécialiste en orchidées Yannick Vincent a collaboré avec le producteur Edouard Ter Laak afin de créer Mnémosyne, une nouvelle orchidée dont les fleurs sont nervurées de rose. Nathalie Baye a rejoint cette opération de solidarité dont elle est la marraine. Cette actrice de renom est émue par cette cause depuis qu’elle a participé au long-métrage intitulé « Je n’ai rien oublié », un film adapté de l’ouvrage « Small World » signé Martin Suter et joué par Gérard Depardieu qui se met dans la peau d’une personne atteinte d’Alzheimer. Dans le cadre du tournage, elle a eu l’occasion d’observer la maladie et de découvrir la souffrance du patient et les répercussions sur les familles.

Ventes au profit de l’Association pour la Recherche sur Alzheimer

Mnémosyne, une très belle orchidée de couleur fuchsia et nervurée de rose produit des fleurs comparables à des magnifiques papillons prenant leur envol. Elle est mise en vente depuis le 14 mars 2012 et le sera exclusivement au profit de l’Association pour la Recherche sur Alzheimer. Sur le prix de 32 euros de chaque fleur, 3 euros vont aux travaux la recherche sur Alzheimer. Cette orchidée est proposée dans toutes les boutiques Interflora qui participent à l’initiative mais aussi auprès de la boutique parisienne d’Yannick Vincent qui se consacre totalement aux orchidées.

Quelques mots sur l’association pour la Recherche sur Alzheimer

L’Association pour la Recherche sur Alzheimer existe depuis l’année 2004. Elle a été créée sur l’initiative du professeur Bruno Dubois et du docteur Olivier de Ladoucette. Dès ses débuts, l’association poursuit l’objectif de promouvoir la mise en commun des actions de différents pôles de recherche pour favoriser l’élaboration d’un traitement efficace contre cette redoutable maladie. Pour rappel, Alzheimer touche plus de 25 millions de personnes à travers le monde dont 850 000 Français. 165 000 nouveaux cas sont recensés annuellement dont 15 000 qui sont âgés de moins de 65 ans. Au vu de ces chiffres, on peut estimer à plus d’un million le nombre de personnes atteintes en France en 2020. Cette évaluation démontre encore plus la nécessité de sensibiliser le public à cette maladie, ses causes, ses implications, ses conséquences et son éventuel traitement. La création de Mnémosyne apporte sa pierre à l’édifice.

vendredi 20 avril 2012, par Hélène André