Bien vivre la ménopause

Descriptif rapide : La ménopause n’est qu’une phase de la période féconde de la femme. S’accompagnant de quelques désagréments, la ménopause n’est toutefois pas une maladie. Explications et conseils pour bien vivre la ménopause.

Ménopause : de quoi s’agit-il ?

La pré-ménopause et la péri-ménopause précèdent la ménopause proprement dite. La pré-ménopause dure environ cinq ans. Cette période se caractérise par des fluctuations hormonales, entraînant des troubles des règles menstruelles. Parfois, des bouffées de chaleur apparaissent. La péri-ménopause survient quant à elle un an avant l’arrêt définitif des règles. Les symptômes de la pré-ménopause s’intensifient et d’autres désagréments surgissent. La femme est fatiguée et devient plus nerveuse et plus irritable. Parfois les troubles du cycle menstruel s’aggravent (règles abondantes, cycle plus court ou plus long...)

La ménopause est définitive après un an d’arrêt des règles menstruelles. En général, cela survient vers 50ans. Certaines femmes vivent la ménopause sans changement particulier. La plupart des femmes connaissent toutefois des signes dits climatériques plus ou moins graves (bouffées de chaleur, anxiété, troubles de la mémoire, insomnie...) Comme la production d’oestrogène diminue, deux problèmes majeurs marquent la ménopause : l’ostéoporose et les accidents cardio-vasculaires. L’oestrogène solidifie en effet les os et protège le coeur des troubles de la circulation sanguine.

Comment bien vivre la ménopause ?

Dès l’apparition des symptômes préménauposiques, il convient de consulter un médecin pour déterminer la nécessité ou non d’un suivi particulier. Une prise en charge personnalisée est en effet prescrite selon le cas de la personne. La gravité des symptômes, les antécédents de santé de la personne et les risques de maladies liées à la ménopause sont pris en compte dans cette décision. En règle général, les femmes suivent un traitement oestrogénique pour pallier la faible production naturelle de cette hormone. Dans certains cas, des traitements non hormonaux sont proposés (phytothérapie, homéopathie...)

La ménopause est considérée par de nombreuses femmes comme le début de la vieillesse. C’est partiellement vrai, mais il s’agit également d’une nouvelle période où la femme apprend à prendre soin d’elle autrement. De nouvelles habitudes sont à acquérir pour surmonter les désagréments de la ménopause. C’est alors le moment idéal pour commencer une activité physique régulière. Rien ne sert de se forcer si vous n’avez pas été particulièrement actives avant la ménopause. Quelques minutes quotidiennes de marche suffisent. Il convient également de privilégier les escaliers et les promenades à pied. Si vous prenez souvent les transports publics, descendez un arrêt avant le vôtre et faites le reste à pied.

Adoptez également une hygiène de vie adaptée à la ménopause. Il convient alors d’arrêter la cigarette et les excitants. D’autre part, évitez de prendre trop de poids. Évidemment, le chamboulement des hormones favorisent la prise de poids, mais en contre partie, adoptée une alimentation équilibrée. Dans la mesure du possible, troquez boissons sucrées, pâtisseries et sauces copieuses contres des légumes, des fruits et des sauces allégées. En tout cas, la ménopause n’est pas une fatalité. De plus, la médecine propose une multitude de soins pour que cette période se déroule de la meilleure des façons. Acceptez cette nouvelle phase de votre vie et vivez-la pleinement pour être toujours de bonne humeur et en bonne santé.

mardi 28 juillet 2009, par Carole Mercier