La méditation : pourquoi s’y mettre ?

La méditation est bénéfique pour la santé physique et mentale. Il existe de nombreuses bonnes raisons d’adhérer à cette pratique. En voici quelques-unes !

Pour combattre la douleur et l’insomnie

Des recherches scientifiques ont démontré que la méditation agit sur le cerveau et aide cet organe à combattre la douleur. Face à une douleur de même intensité, une personne qui fait de la méditation la ressent moins par rapport à un non pratiquant, car elle maîtrise mieux ses émotions. Ainsi, cette pratique est conseillée aux malades d’un cancer, aux femmes atteintes de fibromyalgie et aux seniors qui souffrent de douleurs chroniques.

Êtes-vous insomniaque ? Cela est parfois au fait que vous ayez trop tendance à ruminer tout au long de la journée des pensées négatives. Lorsque vous devez vous mettre au lit, vous éprouvez des difficultés à vous endormir puisque les pensées superflues et nuisibles occupent une grande place dans votre esprit. Grâce à la méditation, vous pouvez chasser ces mauvaises pensées en focalisant votre attention sur des choses plus agréables (une chanson, un paysage, une idée, etc.) qui vous détendront et vous aideront à trouver le sommeil.

Pour lutter contre l’anxiété et le stress

Les effets bénéfiques de la méditation sur l’anxiété et le stress ont été prouvés depuis longtemps. Cette pratique apprend à atteindre l’essence même d’un être, à « se poser » et à chasser les facteurs anxiogènes qui engendrent ces ressentiments. La médiation permet de se relaxer en quelques minutes en prenant une distance avec le monde extérieur, les obligations quotidiennes et les tracas de la vie en société.
La méditation permet d’être en meilleure santé. Grâce à l’apaisement intérieur apporté par cette pratique, le sujet n’est plus exposé au stress qui peut aggraver certaines pathologies, comme l’hypertension, le cancer, les troubles de l’alimentation, les maladies cardiovasculaires et les crises de panique.

En outre, une bonne gestion du stress permet d’améliorer la concentration et la capacité d’attention. D’une façon similaire au processus pour neutraliser la douleur, la méditation ravive la mémoire. C’est une question d’exercice de l’esprit. Lorsque les pensées parasites envahissent le cerveau, il est presque impossible de se concentrer et donc de se souvenir de certaines choses récentes ou lointaines.

lundi 10 août 2015, par Romain Morillon