Le Multaq, un médicament pour l’arythmie, bientôt en France

Sanofi-Aventis a annoncé que le Multaq, un médicament pour l’arythmie, sera bientôt disponible en France. Une bonne nouvelle pour tous ceux qui souffrent de troubles cardiaques.

Un médicament conseillé pour le traitement des fibrillations auriculaires

Le Multaq sera bientôt commercialisé dans les officines françaises. Ce fameux médicament contre l’arythmie représente le fruit d’une dizaine d’années de recherches et de développement en laboratoire. Sanofi a en effet constaté qu’aucun produit innovant pour lutter contre cette pathologie n’est disponible sur le marché français depuis plus de vingt ans. Sur ce chapitre, la France est devancée par plusieurs pays, puisque le Multaq est déjà distribué dans plus d’une vingtaine de nations dans le monde.

Le Multaq est un médicament conseillé pour prévenir les fibrillations auriculaires récurrentes, un trouble cardiaque assez courant chez les patients adultes qui présentent une certaine stabilité sur le plan clinique. Il est aussi indiqué pour ralentir le rythme du coeur. Il y a cependant une contre-indication pour les malades qui sont sujets à une insuffisance cardiaque de classe III et IV instable. Comme cette maladie est très fréquente à l’heure actuelle, le groupe Sanofi table beaucoup sur le potentiel de ce nouveau médicament.

Le Multaq remboursé par la Sécu, à hauteur de 65 %

Le Multaq sera bientôt disponible en France. Le groupe Sanofi a profité de son annonce sur sa prochaine mise en vente auprès des pharmacies françaises pour signaler que ce médicament figure désormais sur les listes des spécialités agréées aux collectivités. Les arrêtés publiés le 19 octobre 2010 au journal officiel portent sur leur remboursement aux assurés sociaux, par le biais de la Sécurité sociale, à hauteur de 65 %. Cette décision du législateur rassure les patients atteints de troubles cardiaques, dont le nombre est évalué à près de 850.000 actuellement.

Sanofi se réjouit également de la commercialisation de son fameux médicament anti-arythmique en France. Cette substance est en effet déjà mise en vente dans plusieurs pays comme l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Canada, le Royaume-Uni et les États-Unis. Comme les brevets sur plusieurs des produits phares du groupe arriveront à expiration dans les années à venir, pour ne citer que l’anticancéreux, Taxotère, et l’anticoagulant, Plavix, Sanofi compte beaucoup sur les ventes de Multaq pour dynamiser sa croissance. Pour information, un mois de traitement coûterait au patient 83 euros, dont 65 % sont remboursables.

mardi 16 novembre 2010, par Hélène André, Romain Morillon