La médecine douce serait-elle une alternative à la médecine moderne ?

L’usage des substances naturelles est très tendance dans plusieurs domaines. La médecine ne déroge pas à la règle et la médecine douce est de plus en plus plébiscitée par les seniors. Une question se pose pourtant : la médecine douce se présenterait-elle comme une bonne alternative à la médecine moderne ?

L’usage des plantes et de techniques spécifiques

La médecine douce prône le respect du fonctionnement naturel de tous les éléments du corps humain. Elle se réfère ainsi à la tradition et aux produits qui n’ont subi aucun traitement chimique. Elle recourt à l’usage de substances naturelles, notamment de plantes qui se présentent surtout sous forme d’huiles essentielles. Elle emploie également des techniques spécifiques, comme le massage, l’hypnose, l’ostéopathie, la sophrologie et la musicothérapie.

Comme la médecine douce s’appuie sur les méthodes traditionnelles, elle ne peut pas intégrer les cadres auxquels se reporte la médecine moderne qui se base surtout sur le système expérimental. Bon nombre de médecins et de scientifiques refusent ainsi de reconnaître cette branche de la médecine qui connaît pourtant un essor formidable au cours de ces dernières années. Jusqu’à ce jour, l’Ordre des médecins n’admet que l’acupuncture parmi le large panel de disciplines liées à la médecine douce.

Ne pas recourir aux produits synthétiques

Les scientifiques et les médecins reprochent surtout à la médecine douce que les résultats des études effectués par les praticiens du secteur ne soient pas très fiables en raison d’un manque de rigueur dans leur réalisation. Les chercheurs ne publient aucun rapport officiel avérant la performance d’un produit ou d’une discipline. Cette branche n’intègre aucun cursus universitaire. Sa pratique est même interdite dans certains pays.

La médecine douce serait-elle une alternative à la médecine moderne ? De plus en plus de personnes aspirent mieux connaître cette méthode qui leur permettrait de guérir certaines pathologies sans utiliser des produits synthétiques. Il faut reconnaître ses réussites, mais on peut aussi relever l’échec de certaines techniques. Elle est particulièrement efficace pour gérer le stress et elle complète le traitement de certaines maladies graves. Si vous désirez recourir à la médecine douce, il est recommandé d’en parler à votre médecin traitant qui vous orientera vers la solution appropriée.

lundi 28 novembre 2011, par Romain Morillon