Les indispensables pour partir en randonnée

Pour une randonnée réussie et agréable, une bonne préparation est indispensable. Cela inclut la sélection du matériel et la bonne manière de faire votre sac.

Le matériel indispensable pour la randonnée

Qui dit randonnée dit marche. Et pour bien marcher sans faire souffrir vos pieds, le choix des chaussures est essentiel. En fonction de la distance que vous comptez parcourir, le type de chaussure est différent. Pour une courte distance, un modèle à tige basse ou mi-haute conviendra. Si vous prévoyez de marcher sur une longue distance et un terrain assez rude, préférez les semelles crantées, les chaussures qui respirent et offrent un bon amorti. Pour un confort optimal, utilisez les chaussettes en coton ou en laine.

Au niveau vestimentaire, tout dépend du climat de votre terrain. Notez cependant qu’un pantalon souple est plus adéquat, car il offre une plus grande liberté de mouvement. Toujours pour mieux marcher en répartissant votre poids sur différents points, servez-vous de bâtons de marche. Soyez prévoyant et emmenez des vêtements pour vous protéger du froid, de la pluie et autre intempérie, notamment pour une randonnée en altitude.

Le poids du sac

Le poids de votre sac à dos est souvent proportionnel à la durée de la randonnée : pour trois jours, vous transportez sûrement moins de matériel que pour une semaine. Quoi qu’il en soit, afin que la randonnée ne se transforme pas en torture, retenez que votre sac ne doit faire au maximum que 20% de votre poids.

Dès lors que votre randonnée inclut un bivouac, le matériel de couchage doit être soigneusement choisi : un sommeil réparateur est indispensable pour évacuer la fatigue du jour et mieux se préparer pour le lendemain. Comme vous devez aussi manger, n’oubliez pas de mettre dans votre sac à dos quelques réserves, un réchaud à gaz et un briquet. Quelle que soit la distance à parcourir, n’oubliez pas l’eau.
Brosse à dents, savon de toilette, papier toilette, trousse de premiers soins, appareil photo, carte d’identité, carte bleue et quelques billets… ne faites pas l’impasse sur ces menus objets qui peuvent se révéler très utiles.

S’il s’agit de votre première randonnée, vous aurez peut-être le réflexe d’introduire dans votre sac des objets qui, au final, ne se révèlent d’aucune utilité. Respectez quand même le poids maximal. Lorsque vous préparez votre sac pour votre prochaine randonnée, mettez de côté les objets qui n’auront pas servi lors de la première. C’est une manière d’alléger votre sac.

lundi 30 mai 2016, par Romain Morillon