Le mal de dos : préventions et diagnostics

Le mal de dos est plus fréquent chez les seniors et il peut être le résultat de plusieurs facteurs. Pour limiter la douleur, l’inconfort que cela implique et surtout une éventuelle complication, des mesures doivent être prises avant ou pendant le mal de dos.

Comment diagnostiquer un mal de dos ?

Quand un mal de dos survient pour la première fois et qu’il dure plusieurs jours, il ne faut pas attendre, la consultation d’un médecin est requise. Il lui appartiendra par la suite de vous conseiller ou non une consultation chez un spécialiste. A l’hôpital ou dans un autre établissement spécialisé, l’ostéopathe peut vous conseiller un examen radiographique. Afin de déterminer précisément de quoi vous souffrez. Différentes méthodes et technologies peuvent être utilisées. La plus connue est sans doute la radiographie standard permettant de ne voir que les parties dures, c’est-à-dire les os. Cet examen ne permet pas de détecter une hernie discale par exemple.

Si le mal de dos provient d’une inflammation, d’une sciatique ou d’une hernie discale, un examen plus approfondi au scanner peut être indiqué. Le scanner permet de visionner la colonne vertébrale par tranches. Quant à l’Imagerie par Résonance Magnétique ou IRM, les résultats sont encore plus précis puisque les os sont visionnés en trois dimensions. Avec l’ostéodensitométrie, l’ostéopathe peut déterminer la densité osseuse en cas de fracture. Le mal de dos peut également provenir de la compression d’une fibre nerveuse, ce cas est identifié grâce à l’électromyogramme. Pour les tumeurs et les infections, une biopsie vertébrale est nécessaire.

Le mal de dos : comment le prévenir ?

Mis à part l’inconfort provoqué par le mal de dos, les coûts engendrés par les consultations et les soins peuvent s’avérer importants. D’où la nécessité de prendre certaines mesures et d’adopter les bons réflexes, au quotidien, pour éviter qu’un mal de dos ne s’installe. Les muscles dorsaux ont notamment besoin d’être renforcés, la marche constitue ainsi l’un des meilleurs entraînements. Il faut également faire attention à des gestes qui paraissent parfois anodins. Pour lacer ses chaussures, il faut placer le pied en hauteur, sinon plier entièrement l’autre genou. De même, toujours ramasser un objet en pliant les genoux, et porter les objets lourds le plus près possible de son corps.

Pour sortir de son véhicule, pivoter le haut du corps en même temps que ses jambes avant de poser les pieds à terre. Ce geste minimise la torsion que les muscles du dos peuvent subir. Pour cette raison également, sortir du lit au réveil en se mettant d’abord sur le côté, remonter ses genoux jusqu’à la poitrine, s’asseoir en s’appuyant d’un bras et se lever. Pareillement, il vaut mieux utiliser un tuyau d’arrosage qu’un arrosoir pour rafraîchir ses plantes dans le jardin. Enfin, faire attention à la qualité de sa literie. Elle doit être changée au moins une fois tous les dix ans. A l’achat, il ne faut pas hésiter à faire des essais. Le matelas doit être ferme et l’oreiller doit épouser les courbes de la nuque.

samedi 23 janvier 2010, par Carole Mercier