Maison de retraite publique ou privée ?

Une maison de retraite est un établissement qui accueille les personnes âgées. Un lieu où les familles des résidents peuvent partager du temps avec leurs proches. Elles appartiennent soit au secteur public, soit au secteur privé.

Qu’est-ce qu’une maison de retraite

D’une manière générale, une maison de retraite propose des services de prise en charge fondamentaux tels que l’hébergement, la restauration ainsi que d’autres assistances essentielles et utiles dans la vie quotidienne pour un séjour temporaire ou de longue durée allant de quelques jours à plusieurs semaines voire plusieurs mois. Certaines résidences offrent une option d’accueil de jour. Elles disposent d’un encadrement médical avec un personnel soignant compétent car souvent elles logent des personnes âgées en perte d’autonomie ou dépendantes. Concernant le prix de l’hébergement qui comprend les frais relatifs à l’hébergement, la restauration, l’entretien des chambres et autres services, il est à la charge du patient.

Maisons de retraite publiques

Elles appartiennent à la commune ou au département et placées sous l’autorité d’un Centre communal d’action sociale (CCAS), de l’Assistance publique ou d’un Centre hospitalier. Le prix de la journée est fixé par le Conseil Général du département pourvu qu’elles soient conventionnées. Pour les résidents ayant de faibles revenus, ils peuvent en bénéficier au titre de l’aide sociale. Mais trouver une place d’hébergement dans une maison de retraite publique s’avère difficile puisque la plupart d’entre elles affichent souvent complet. Moins onéreuses que les maisons de retraite privées, le délai d’attente dépasse généralement six mois.

Maisons de retraite privées

Elles peuvent être des structures commerciales ou associatives (à but non lucratif) gérées par des caisses de retraite, des mutuelles, des groupes hôteliers, des groupes privés spécialisés, des fondations. Comme la plupart de ces établissements ont obtenu l’agrément des Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS), ils peuvent recevoir les personnes âgées aux revenus modestes. La DDASS prend en charge le complément du prix de la journée que le résident ne peut assumer. En ce qui concerne le délai d’attente, il est variable selon les établissements : les places peuvent être disponibles immédiatement tout comme elles peuvent être mises en attente.

lundi 30 mars 2009, par Carole Mercier