Une maison intelligente à Blagnac

Des recherches dédiées à la maison intelligente sont effectuées à Blagnac.

Un complexe consacré à la maison intelligente à Blagnac

La semaine du handicap qui se déroule du 15 au 21 novembre est l’occasion pour l’Université du Mirail de Toulouse et l’IUT de Blagnac de présenter leur maison intelligente. Ce concept issu de la rencontre entre plusieurs disciplines et notamment les technologies et les sciences humaines et sociales, évolue sur le premier site français dédié à l’expérimentation des outils et systèmes qui serviront notre quotidien dans le futur. Ainsi, plusieurs appareils développés dans ce site s’inscrivent également dans les problématiques actuelles qui sont l’accompagnement du vieillissement de la population dans la société ou les problèmes liés au handicap et à la dépendance.

Réservez un hotel Toulouse équipé pour les personnes handicapées facilement avec hotels.com en sélectionnant vos critères dans le moteur de recherche en ligne.

Plusieurs structures réunissant des universitaires, institutionnels et industriels participent au développement de ce laboratoire. La mairie de Blagnac est d’ailleurs le principal partenaire et soutien financier du projet. Pour Bernard Keller, Maire de Blagnac et Vice-président du Grand Toulouse, il s’agit également pour la région de diversifier son savoir-faire par rapport à l’aéronautique et de favoriser l’émergence de nouvelles activités pour échapper à la « monoculture industrielle ». Actuellement, une cinquantaine d’entreprises travaillent sur le protocole KNX, le nouveau système de transmission d’informations qui sera utilisé par les dispositifs connectés à l’intelligence artificielle qui gèrent la maison intelligente.

Une maison intelligente à la pointe de la technologie

Précisément, cette maison intelligente est une véritable plate-forme de recherche de 80 m2 de superficie où travaillent conjointement des chercheurs, des ingénieurs industriels, des étudiants ainsi que des professionnels des centres hospitaliers et des services d’aide à la personne. Le projet est également réalisé en collaboration avec l’IUT de Blagnac et le département 2A2M, Aide et assistance pour le monitoring et le maintien à domicile. Ainsi, dans ce laboratoire sont élaborés des outils et des technologies ultrasophistiquées qui permettront aux personnes âgées et handicapées de disposer d’un confort amélioré, de vivre plus longtemps et de manière autonome dans leur habitation.

Le prototype de maison intelligente, qui vaut 370 000 €, serait capable de se configurer en fonction de la personne qui l’occupe. Ainsi, une personne âgée ou handicapée qui entre dans l’habitation avec son badge verra par exemple le moniteur de contrôle de la maison ajuster sa hauteur par rapport à celle de l’occupante. Et il en sera de même pour les éviers et le lavabo de la salle de bain. Le lit serait également capable de détecter la personne qui se réveille la nuit. Le système enclenchera alors, selon les paramétrages, un cheminement lumineux vers les toilettes ou la salle de bain. Un dispositif de surveillance équipé de détecteur de mouvement pourra alerter les services d’intervention extérieurs si la personne âgée chute ou montre des signes de détresse.

copyright www.maxisciences.com

mardi 6 avril 2010, par Carole Mercier