Comment lutter contre la tordeuse ?

Nombreux sont les parasites qui peuvent affecter les plantes de votre jardin. La tordeuse, qui est une petite chenille, en fait partie. Découvrez comment faire pour lutter contre cet indésirable qui peut altérer vos récoltes.

La tordeuse

La tordeuse peut toucher plusieurs types de végétaux. Elle s’en prend surtout aux arbres, en l’occurrence les fruitiers, mais aussi aux arbustes. Cette petite chenille peut ravager votre jardin ornemental et votre verger. Si l’attaque est peu importante, il vous suffit de vous débarrasser manuellement des feuilles, des fruits et des branches qui sont contaminés. Si la tordeuse a fait de gros dégâts, il faudra vous montrer plus radical.

Utiliser des hormones

Pour lutter contre la tordeuse, vous pouvez mettre en place des dispositifs qui diffusent des phéromones afin de créer une confusion sexuelle. Les papillons mâles qui recherchent des femelles ne savent plus où trouver les femelles, ce qui permet d’éviter les accouplements et donc l’apparition des chenilles.

Vous pouvez aussi piéger les papillons mâles, toujours en faisant appel aux phéromones. Ces dernières permettent d’attirer les papillons mâles qui se retrouveront collés et donc piégés. A l’instar de la méthode de confusion sexuelle, cette technique permet d’éviter la fécondation des œufs.

Lutte biologique

Un autre moyen de traiter une attaque de tordeuse est la lutte biologique dite intégrée. Concrètement, vous faites appel aux ennemis naturels de cette chenille, en l’occurrence les hyménoptères et les trichogrammes. Les prédateurs seront choisis suivant l’espace de tordeuse à chasser. Vous pouvez aussi utiliser le Bacillus thuringiensis, un traitement biologique qui s’avère efficace pour éradiquer les chenilles.

Les traitements chimiques

Enfin, il y a les traitements chimiques. Avant d’entreprendre ce type de traitement qui est particulièrement agressif, il faut vérifier que le produit choisi opère bien sur l’espèce de tordeuse à l’origine des attaques. Le recours au pyrèthre et à la roténone ne se fera qu’en dernier ressort étant donné que ces produits tuent également les insectes bénéfiques. Quel que soit le produit utilisé, il est recommandé de prévoir deux applications. Dans un premier temps, on fait sortir les chenilles. Dans un deuxième temps, on les tue.

dimanche 1er avril 2012, par Hélène André