Comment lutter contre le mildiou ?

Le mildiou est une maladie qui peut affecter vos cultures. Tomate, vigne ou encore pommes de terre figurent parmi les proies les plus touchées par ces infections. Heureusement, le mildiou peut être prévenu et traité. Voici quelques astuces.

Le mildiou

Le mildiou est un nom générique qui regroupe plusieurs infections cryptogamiques causées par l’attaque de champignons parasites. Différents types de champignon peuvent être à l’origine de ces maladies dont le phytophthora infestans qui touche surtout la tomate et la pomme de terre et le plasmopara viticola qui affecte la vigne. Le mildiou peut également attaquer les rosiers, les laitues et les carottes, mais ce sont d’autres champignons qui sont concernés.

Pour reconnaître les plantes touchées, vérifiez la présence de moisissures cotonneuses ou blanches sous les feuilles ou celle de taches brunes sur les fruits et/ou les feuilles. Le mildiou se manifeste également par un flétrissement de toute la plante. Les fruits affectés pourrissent rapidement et dégagent une mauvaise odeur très prononcée.

La prévention

En culture, il vaut toujours mieux prévenir que guérir. Notamment dans le cas d’attaque de mildiou, il est beaucoup plus difficile de traiter les plantes déjà contaminées que de prendre des précautions bien à l’avance. Pour prévenir le mildiou, évitez de trop humidifier vos plantes et avantagez l’arrosage au pied plutôt que l’aspersion du feuillage. Concernant les pommes de terre et les tomates, veillez à ce que les plantes soient bien espacées pour éviter toute propagation en cas d’attaque. La rotation des cultures constitue également un moyen efficace de prévention. Vous pouvez aussi pulvériser de temps en temps du purin de consoude, d’ortie ou de prêle ou encore de la bouillie bordelaise.

Traiter le mildiou

Le mildiou peut se traiter de différentes manières. Vous pouvez notamment avoir recours à des fongicides de synthèse ou encore à des fongicides à base de sulfate de cuivre comme la bouillie bourguignonne ou la bouillie bordelaise. Vous pouvez aussi préparer une recette naturelle à base de savon et de bicarbonate de soude pour éradiquer les maladies. Versez une cuillerée à café de savon et la même dose de bicarbonate de soude dans de l’eau. L’application se fait par vaporisation sur les plantes. De préférence, utilisez du savon de Marseille liquide ou du savon noir pour optimiser les résultats. Vous devez être réactif : dès les premiers symptômes, supprimez immédiatement les parties infectées.

vendredi 30 mars 2012, par Hélène André