Comment lutter contre les cochenilles ?

La cochenille, ou cochenille farineuse, est un parasite qui s’attaque le plus souvent aux plantes d’intérieur. Elle peut aussi s’en prendre au jardin à l’aube de la saison estivale. Voici quelques conseils pour lutter contre la cochenille.

La cochenille

La cochenille est un insecte dont vous devez vous méfier. Les dommages qu’elle peut causer ne sont pas toujours les mêmes et elle peut prendre différentes formes. D’une façon générale, elle possède une forme ovale et se reconnaît par un amas cotonneux de couleur blanc qui tapisse les feuilles. Sachez que la cochenille se développe dans un milieu chaud et humide. En intérieur, elle peut apparaître toute l’année. Dans le jardin, on la remarque surtout au printemps et en automne.

La cochenille est dangereuse et peut causer la mort de vos plantes. Elle se nourrit, en effet, de la sève du végétal qui dépérit à vue d’œil. Les plantes ne se développement plus normalement et la fumagine, qui est un champignon de couleur noir dévastateur, peut faire son apparition.

Prévention et traitement

En guise de prévention, il faut mettre en place un traitement dès l’automne jusqu’au printemps suivant. Si vous constatez une invasion de cochenille, vous devez réagir immédiatement en éliminant leur carapace à l’aide d’un linge imprégné d’alcool à brûler, de bière ou d’eau savonneuse. Appliquez ensuite un produit contre les cochenilles. Vous pouvez notamment avoir recours à un traitement à base d’huile blanche, disponible auprès des boutiques spécialisées.

Pour venir à bout de la cochenille, vous pouvez aussi faire appel au purin d’orties. Pour stopper le développement de cet insecte indésirable, vous pouvez aussi entreprendre un lavage en profondeur de la plante. Vous pouvez utilisez un puissant jet d’eau ou nettoyer les feuilles avec de l’alcool à brûler. Dans ce deuxième cas, il faudra terminer l’opération avec un rinçage à l’eau claire.

Si l’invasion est trop importante, la plante contaminée est condamnée. Vous devez vous en débarrasser et la brûler pour éviter une épidémie dans votre jardin.

dimanche 1er avril 2012, par Hélène André