Comment lutter contre la bruche ?

La bruche est un insecte ravageur dont les jardiniers doivent se méfier. Si vous constatez des trous dans vos graines, cela veut dire que ces dernières ont été attaquées. Voici quelques conseils pour lutter contre la redoutable bruche.

La bruche

La bruche appartient à la famille des coléoptères. Les larves de ce petit insecte se développent à l’intérieur de fruits et de graines. Elles s’attaquent surtout les légumineuses. La bruche peut occasionner des gros dommages aux stocks de graine. Ceci est très courant dans les pays à climat chaud. Il convient de souligner que l’activité de cet insecte est diminuée voir anéantie par la fraîcheur.

Evolution de la bruche

Pour mieux combattre la bruche, il faut bien la connaître. Il est intéressant de noter que son cycle biologique implique une génération annuelle. Les adultes déposent des œufs sur les gousses durant le printemps. Une fois sorties des œufs, les larves s’introduisent dans les gousses avant de pénétrer dans les graines. Elles continueront à se développer sur une période de trois mois. Ces larves trouent les graines puis se transforment en nymphes. Elles n’en sortiront qu’au printemps de l’année suivante.

Les dommages causés par la bruche

Si l’on s’intéresse aux dégâts causés par la bruche, les spécimens adultes ne vivent que pendant quelques jours. Ils apprécient le pollen et ne causent pas de dommages importants. Il faut surtout se méfier des larves qui s’incrustent dans les graines. Celles-ci laissent un trou de forme circulaire reconnaissable entre mille. Les graines endommagées ne sont plus bonnes à être mangées.

Lutter contre la bruche

Pour combattre la bruche, le moyen le plus efficace reste le recours aux insecticides. Ces produits présentent toutefois l’inconvénient de ne pas venir à bout des insectes adultes. Le traitement doit être effectué sur l’ensemble des cultures. Plusieurs passages peuvent être nécessaires et ils sont entrepris dès le début de formation des gousses. La bruche est un insecte qui bouche beaucoup. Pour être certain de s’en débarrasser totalement, les terrains de toute la région doit faire l’objet d’un traitement.

samedi 31 mars 2012, par Hélène André