Comment lutter contre l’anthracnose ?

L’anthracnose est une maladie cryptogamique qui peut ravager vos récoltes. Pour préserver ces dernières, vous devez prendre les mesures qui s’imposent. Pour lutter contre ce champignon, il existe différentes techniques à mettre en œuvre.

L’anthracnose

L’anthracnose est une maladie qui s’attaque surtout aux arbres fruitiers. Elle se manifeste par les tâches brunes ou noires qui apparaissent sur les feuilles. Parmi les espèces les plus touchées, on peut citer le noyer, le cerisier, le framboisier, la vigne, le cassissier et le groseillier. Ce champignon peut aussi s’en prendre aux légumes dont le pois, le haricot, la tomate ou encore le concombre. Les feuilles sont les plus affectées. Il convient de noter que la plante ne risque pas de mourir. Par contre, les récoltes peuvent être gâchées.

Prévention

Même si l’anthracnose ne n’est pas manifestée, vous pouvez entreprendre des traitements préventifs. Vous pouvez faire appel à la bouillie bordelaise, à utiliser à la fin de la période hivernal. Vous pouvez aussi le faire au début du printemps. Dans tous les cas, le traitement ne sera d’aucune efficacité si vous vous y prenez par temps de gel. La bouillie bordelaise serait, en effet, moins opérante.

Traitement curatif

Si l’anthracnose a commencé à faire des ravages dans le jardin et dès constatation des premiers signes, il faut entreprendre un traitement curatif. Concrètement, il faut se débarrasser de toutes les feuilles contaminées. Celles-ci doivent impérativement être brûlées pour éviter de contaminer des sujets sains. Une fois les feuilles malades éliminées, vous pouvez appliquer de la bouillie bordelaise.

Bon à savoir

Dans le cas où l’anthracnose s’est attaquée aux plantes de votre jardin, il existe quelques précautions à prendre. Pendant la saison hivernale, il est judicieux de procéder à une taille des arbres touchés. Cette opération les aide à être plus résistants pour la saison à venir. Les outils utilisés pour tailler les végétaux infectés doivent faire l’objet d’une désinfection avant et après usage.

samedi 31 mars 2012, par Hélène André