Comment lutter contre les aleurodes ?

Les aleurodes, également appelés les mouches blanches, constituent une véritable calamité pour plusieurs plantes du jardin. Ces insectes suceurs de sève flétrissent les végétaux qui risquent de périr. Pour combattre ces nuisibles, on peut recourir à différents traitements. Suivez le guide.

Description des aleurodes

Les aleurodes sont des petits insectes appartenant à la famille des Homoptères, au même titre que les pucerons. A l’instar de ces derniers, ce sont des insectes suceurs et piqueurs. Ils absorbent la sève de la plante. On distingue plusieurs espèces d’aleurodes mais le jardinier craint tout particulièrement l’aleurode du tabac ou « Bemisia tabaci » qui peut affecter plusieurs plantes, l’aleurode des serres ou « Trialeurode vaporarium » ainsi que l’aleurode du chou ou « Aleyrodes proletella ». L’aleurode des serres ainsi que l’aleurode du tabac attaquent surtout les plantes intérieures et celles cultivées en serre. Quant à l’aleurode du chou, il touche les plantes composant les jardins d’ornements et les jardins potagers extérieurs.

Lutter contre les aleurodes

Lorsqu’une plante est attaquée par les aleurodes, le premier réflexe est de l’isoler afin d’éviter la contagion. Il faudra immédiatement entamer le traitement : si l’infection est traitée tardivement, il sera plus difficile de lutter contre celle-ci. Il est utile de souligner que les aleurodes affichent une très grande résistance à plusieurs insecticides chimiques. Notons, par ailleurs, que les œufs ainsi que les larves de ces insectes sont recouverts d’une pellicule protectrice imperméable qui fait que les pulvérisations d’insecticides n’agissent que sur les adultes.

Pour se débarrasser aussi bien des adultes que des larves, il est essentiel d’user d’un insecticide systémique. Attention, il faut veiller à ne pas utiliser le traitement durant la période de floraison afin de ne pas porter atteinte aux insectes butineurs. Autrement, pour lutter contre les aleurodes, on peut utiliser des cartons jaunes collants. Cette technique, qui peut s’avérer efficace, ne fait intervenir aucun insecticide chimique. On peut aussi faire appel à de l’eau savonneuse à pulvériser sur les plantes en insistant sur la partie inférieure des feuilles.

lundi 16 janvier 2012, par Hélène André