Les bienfaits de la médecine douce au quotidien

Adoptée seule ou en complément des médicaments traditionnels, la médecine douce se révèle efficace pour prévenir ou soulager certains problèmes de santé. Voici quelques solutions naturelles qui peuvent être une grande aide au quotidien.

La canneberge pour prévenir la cystite

La canneberge est une baie qui contient des antioxydants (PAC ou proanthocynidines) qui rendent la muqueuse urinaire imperméable. Ce qui empêche les bactéries à l’origine des cystites de s’accrocher aux parois de la vessie et de se multiplier. Cette baie est à prendre sous forme de compléments alimentaires contenant au moins 36 mg de PAC. À noter qu’elle prévient la cystite due à une infection au niveau de la vessie et non celle interstitielle qui résulte d’une inflammation.

Les probiotiques pour augmenter l’immunité

Les probiotiques (qui sont de bonnes bactéries) aident notre organisme à mieux résister aux infections (les infections urinaires ou vaginales, le rhume ou la gastro-entérite) et stimulent la production d’agents naturels de défense. Elles se consomment également sous forme de complément alimentaire. À souligner que certains produits laitiers sont enrichis en probiotiques.

L’acupuncture pour réduire les acouphènes

Une étude effectuée en Iran en 2011 affirme que 5 à 10 séances d’acupuncture permettent de diminuer les acouphènes. Mais en cas de persistance au bout des cinq séances, vous pouvez aussi vous tourner vers la sophrologie.

Le rescue contre le stress

Le rescue est un mélange de 5 élixirs floraux mis au point par le Dr Bach. Il est efficace pour réduire rapidement les mauvaises émotions et leurs conséquences telles que les maux de tête ou de ventre et les sueurs froides. Il vous permet ainsi de retrouver votre calme en cas de stress ou de choc émotionnel importants.

L’ostéopathie contre le mal de dos

En cas de mal de dos, l’ostéopathie est une thérapie manuelle qui s’avère particulièrement efficace. Les différentes manipulations de l’ostéopathe rééquilibrent la posture, redonnent du tonus aux muscles tout en supprimant les blocages. La fréquence de la thérapie dépend du diagnostic du praticien.

mardi 10 mai 2016, par Hélène André