Comment utiliser le lait de chaux pour protéger les fruitiers du jardin ?

Le lait de chaux est un produit liquide réalisé à partir de chaux vive agricole. On y fait appel afin de rétablir l’équilibre d’un sol excessivement acide mais aussi pour faire disparaître la mousse qui pollue un gazon. Découvrez comment bien utiliser le lait de chaux.

Le lait de chaux

Le lait de chaux est un produit de traitement auquel on fait appel durant l’hiver. Particulièrement efficace, on y fait surtout appel à titre préventif. Il s’avère particulièrement utile sur les fruitiers. Etant donné que la chaux vive est un produit corrosif, il faut prendre des précautions en le manipulant, que ce soit durant la phase de préparation ou durant la phase d’application. Il est indispensable de se protéger avec des gants, des lunettes et des bottes. Il vaut également mieux porter un vêtement à manches longues.

Utilisation du lait de chaux

Le lait de chaux s’utilise pour venir à bout des larves d’insectes indésirables qui se sont incrustées sous l’écorce des fruitiers. On peut aussi y avoir recours pour détruire les champignons invisibles à l’œil nu qui se cachent sous l’écorce durant l’hiver et qui se manifestent à partir du printemps. C’est notamment le cas du chancre, de la cloque, de la moniliose ou encore de la tavelure. Pour se protéger efficacement contre ces fléaux, on applique le lait de chaux une fois tous les deux ans, en plein cœur de l’hiver. L’été qui suit, on constate une réelle amélioration de la santé des fruitiers et la réduction de l’utilisation de produits de traitement contre diverses maladies.

Application du produit

L’application du lait de chaux doit se faire pendant une journée non venteuse. Il est également préférable d’agir par temps sec pour une fixation optimale du produit sur le bois. On enduit les plantes de lait de chaux à l’aide d’un pinceau large ou d’une brosse. Ce, après avoir ôté les mousses, les fragments d’écorces qui décollent et les tissus détériorés qui constituent de véritables nids à larges. Pour un nettoyage optimal du tronc d’arbre, le mieux est de faire appel à une brosse à poils durs. Pour une protection maximale, on peut appliquer deux couches, la seconde étant passée avant que la première couche n’ait eu le temps de sécher totalement.

mercredi 15 février 2012, par Hélène André