Le krav-maga, un sport de combat bienfaisant

Sport de combat d’inspiration israélienne, le krav-maga permet l’entretien de la santé et l’acquisition de bonnes techniques de self-défense.

Le krav-maga, place à l’efficacité

Le krav-maga n’est pas à proprement parler un art martial. Comme le karaté kyokushinkai des Japonais, il vise l’efficacité lors d’un combat réel. Aucun accent n’est mis sur l’esthétique ni la correction des mouvements. Le plus important, c’est de neutraliser en un temps record l’adversaire. La méthode se base sur des techniques de combat simplifiées et donc, aisément maîtrisables. Créée dans les années 1940, la discipline a été au début la science du combat de base enseignée au Tsahal, l’armée israélienne. Rapidement, elle a attiré l’attention des militaires ou forces de l’ordre du monde entier, à l’instar du GIGN, des marines ou encore du FBI.

Le krav-maga est une science de combat mise au point par un Hongrois du nom d’Imi Lichtenfeld. Fils d’un formateur en self-défense, le personnage a maintes fois brillé dans de nombreuses compétitions d’arts martiaux telles que la lutte ou encore les boxes pieds-poings. Au début des années 40, il devient formateur en kapap-lotar de la branche de l’armée israélienne dénommée Haganah. Partant de la découverte des failles du kapap, Imi Lichtenfeld met au point, au fil des années, les assises théoriques du krav-maga, le close-combat par excellence. Pour ce faire, il fusionne les techniques efficaces du kapap avec celles des arts martiaux tels que le jiu-jitsu japonais, la boxe et la lutte.

Le krav-maga au service du mieux-être

En raison de sa grande simplicité, le krav-maga est un sport de combat accessible à toute personne en bonne forme, mais déconseillée aux seniors. La discipline est actuellement proposée dans de nombreux clubs en Europe et en Asie. Une séance typique se déroule sous la direction d’un formateur confirmé. Une tenue de sport confortable est nécessaire pour la séance. Pour éviter les déchirures musculaires et les traumatismes articulaires, l’instructeur ne néglige en aucun point l’échauffement en début de séance. Il initie par la suite les participants aux techniques de combat propre à la discipline. Les exercices à deux ou à plusieurs sont fréquents au cours de l’entrainement. Ceci pour que chaque pratiquant arrive à exécuter avec brio les techniques du krav-maga en situation réelle.

Après l’apprentissage des techniques du krav-maga, le formateur propose des exercices de renforcement musculaire et de respiration, avant de déboucher vers le retour au calme. Une séance typique dure 1 heure 30 à 2 heures pour les jeunes pratiquants et une heure, pour l’entrainement spécial senior. Pour les seniors, il faut impérativement voir avec votre médecin traitant si vous pouvez effectuer cette activité physique qui pourrait s’avérer dangereuse.

Le krav-maga permet la maîtrise d’une approche self-défense explosive. À force d’entrainements, les pratiquants réagissent efficacement en cas d’agressions dans les rues. Le krav-maga développe le réflexe et la confiance en soi. Il assure une meilleure canalisation de l’énergie. Il améliore le fonctionnement du système respiratoire et fortifie le corps. Il renforce le système immunitaire. Il assure également une meilleure évacuation du stress et de la nervosité. Il permet le défoulement et par là même, l’entretien de la joie de vivre.

lundi 21 mars 2011, par Carole Mercier