Comment jardiner en mars ?

Tout au long de l’année, les plantes requièrent certains soins afin de produire une bonne récolte, le moment venu. Que ce soit au sein d’un jardin ornemental, d’un jardin potager ou d’un jardin fruitier, plusieurs opérations doivent être régulièrement effectuées et ce, avec grand soin. Durant le mois de mars, certaines pratiques sont indispensables.

Le potager en mars

En mars, c’est le moment d’apporter du terreau, du fumier, du compost, de la cendre ou de la terre de champignonnière au sol du jardin potager. C’est également au cours de ce mois que l’on procède à la récolte des poireaux ainsi qu’à celle des choux. Mars est aussi le mois pour le semis de certains légumes tels que le concombre, la carotte, le cresson, la courgette, l’épinard, la fève, le fenouil, la laitue, le navet, le melon, le piment, le potiron, le poireau, la tomate et le radis. Pendant ce mois, on plante aussi la pomme de terre, les asperges, les échalotes, l’ail et les oignons.

Mars et les arbres fruitiers

Après la floraison des arbres fruitiers, on veillera à traiter ceux qui sont atteints du mildiou ou de la cloque du pêcher. Pour cela, on peut utiliser de la bouillie bordelaise. Le mois de mars, c’est aussi la période de taille des arbres fruitiers. Ainsi, on taillera les groseilliers, les framboisiers et les cassissiers en supprimant le bois mort. On veillera à laisser quatre à cinq yeux. Les sarments de vignes seront taillés strictement à trois ou quatre yeux. On n’oubliera pas non plus de tailler les pêchers, les poiriers ainsi que les pommiers. Le mois de mars constitue également la période idéale pour la plantation des arbustes à petits fruits. On veillera, en outre, à tailler tous les arbustes à fruits. Si ces derniers sont encore jeunes, on leur procurera des substances organiques, car cela contribue à leur croissance.

Les différents travaux à ne pas oublier durant le mois de mars

Au cours du mois de mars, on n’omettra pas d’enlever les protections d’hiver, vers la fin du mois. Il faudra également griffer le sol des arbustes ainsi que celui des plates-bandes. Les limaces et les escargots ne seront jamais loin, il faudra donc les surveiller de près. Enfin, on n’oubliera pas d’apporter de l’amendement au sol à l’aide d’un fumier bien décomposé.

dimanche 21 août 2011, par Hélène André