Un jardin bio grâce aux auxiliaires

L’utilisation des pesticides n’est pas le seul moyen de soigner son jardin. Il existe d’autres solutions, beaucoup plus écologiques et économiques, comme les auxiliaires des cultures.

La coccinelle à sept points

En se nourrissant des espèces nuisibles aux plantes, certains animaux qu’on appelle les auxiliaires des cultures, protègent notre jardin. L’auxiliaire le plus réputé est la coccinelle à sept points, connue sous le nom scientifique de coccinella septempuctata. Il existe des milliers d’espèces de coccinelles dans le monde, mais celle à sept points est la plus commune en France. La coccinelle se montre en véritable allié des jardiniers, parce qu’elle se nourrit principalement de pucerons. Une seule coccinelle est capable de consommer plus d’une centaine de pucerons en une journée. Elle se nourrit également d’acariens et de champignons.

Le carabe doré

Surnommé à juste titre la « Jardinière », le carabe doré est un coléoptère à forme allongée faisant entre 15 et 20 millimètres, pourvus d’élytres striés. Les carabes dorés vivent dans les haies, entre les branchages ou bien sous les pierres. Parfois ils grimpent dans les arbres, mais ils ne volent pas. Comme nourriture, ils apprécient les parasites tels que les limaces, les escargots, les carpocapses et les vers de terre. Ils attrapent leurs proies avec leurs mandibules et leur posent une sécrétion digestive avant de les manger. Pour les attirer dans votre jardin, plantez de la phacélie, une espèce végétale qu’ils affectionnent particulièrement.

La Chrysope verte

C’est un insecte chrysopidé qui s’avère être un redoutable ennemi des ravageurs de plantes. La Chrysope verte se caractérise par des ailes membraneuses transparentes, des yeux dorés et des antennes longues. Elle se nourrit de pucerons, de cochenilles et d’acariens. Les chrysopes vertes sont assez sensibles aux produits phytosanitaires, donc choisissez avec précautions les produits que vous allez utiliser. Les chrysopes vivent dans les haies où ils trouvent le miellat et le pollen nécessaire à leur survie et à leur reproduction.

Les autres animaux

D’autres espèces animales protègent les plantes plus ou moins de la même façon que les insectes cités plus haut. Le hérisson par exemple, est connu pour être un grand consommateur de limaces. Idem pour la belette et la musaraigne. Pour que ces animaux protègent votre jardin, vous pouvez leur installer un abri dans un coin. Aménagez un petit plan d’eau pour les grenouilles et les crapauds qui sont de véritables alliés de votre jardin.

vendredi 1er juillet 2011, par Romain Morillon