Comment prendre des précautions dans le jardin au printemps ?

Lorsque la période hivernale arrive à son terme, la nature se réveille. Les journées se réchauffent et deviennent longues. Au jardin, vous devez prendre différentes précautions. Découvrez-en l’essentiel.

Le printemps

Au printemps, les maladies, les ravageurs et autres ennemis du jardin font rage. Durant cette saison, les dangers se font le plus ressentir dans le verger. En effet, les chenilles, les mouches, la tavelure, l’oïdium ou encore la moniliose se manifestent. En hiver, certaines mesures préventives ont été prises. Beaucoup reste à faire pour le printemps.

Les traitements préventifs

Les traitements préventifs ne se réalisent pas systématiquement. En effet, ils se pratiquent sur des plantes ayant fait l’objet d’une attaque durant les années passées. Le bon moment pour effectuer le traitement dépend de la manière dont les plantes progressent mais aussi du climat. Pour bien soigner les plantes, il faut être un excellent observateur.

Lutter contre les maladies de printemps

Pour les arbres à pépins comme le poirier ou le pommier, la maladie la plus redoutée est la tavelure. Le traitement préventif adéquat est à base de bouillie bordelaise à appliquer durant le mois de mars alors que les plaques des bourgeons sont écartées. Durant le mois d’avril et avant que les fleurs n’apparaissent, un second traitement cryptogamique sera réalisé pour éviter que les spores ne germent. On le fera à base de soufre à pulvériser sur le feuillage. On pourra renforcer ce traitement en y ajoutant une décoction de prèle diluée.

Les arbres à pépins redoutent, quant à eux, la moniliose. Il s’agit en effet d’une maladie terrible pour ces arbres et surtout pour le cerisier. Le traitement à réaliser sera à base de cuivre vers la fin de la période hivernale et au début du printemps, alors que les bourgeons se développent. Après la floraison, on opèrera un second voire un troisième traitement. En outre, il y a l’oïdium qui s’attaque à tous les arbres. Pour en venir à bout, on doit opter pour un traitement à base de soufre que l’on entamera lorsque les premiers boutons floraux apparaissent, entre mars et mai.

Comment se débarrasser des petites bêtes ?

Vers la fin du mois d’avril, alors que les fleurs tombent, on placera sur le tronc des arbres des colliers anti-fourmis. Si l’on a un cerisier, on fera grandement attention à la larve de la mouche, véritable danger pour cet arbre. Pour s’en débarrasser, on installera des pièges à mouches durant le mois de mai, période de ponte de la bête.

mardi 23 août 2011, par Hélène André