Les grands-parents américains élèvent leurs petits-enfants

Un centre de recherches très réputé vient de réaliser récemment une étude sur les ménages américains. Il en ressort que de plus en plus de grands-parents américains élèvent leurs petits-enfants.

Accorder une dimension particulière à l’éducation des petits-enfants

Ce phénomène a été observé depuis une dizaine d’années. Les difficultés économiques engendrées par la dernière crise l’ont également favorisé. Ainsi, de plus en plus de grands-parents américains élèvent leurs petits-enfants. Actuellement, un jeune sur dix habite chez leurs aïeux. Ceux qui ont réalisé l’enquête ont constaté que les grands-parents d’outre-Atlantique accordent une dimension particulière à l’éducation complète de leurs petits enfants et les moments qu’ils passent ensemble en famille leur sont très précieux.

Même avant l’avènement de la crise qui a durement secoué la vie des ménages, avoir des petits-enfants et pouvoir les élever en cas de besoin détenait toute son importance dans l’existence des seniors américains. Les statistiques ont démontré que 80 % des individus âgés de 65 ans et plus ont des petits-enfants et gardent des liens très étroits avec leur progéniture. Il n’est pas étonnant que 10 % des jeunes vivent chez leurs grands-parents et soient pris en charge par ces derniers. Toutefois, ce pourcentage a fortement augmenté en 2008, en raison de la conjoncture économique.

De nombreux facteurs, un phénomène qui s’amplifie

De plus en plus de grands-parents américains élèvent leurs petits-enfants. De nombreux facteurs sont à l’origine de ce contexte. Trois millions de jeunes ne vivent pas avec leurs parents pour diverses raisons et sont exclusivement à la charge de leurs aïeux. Cette situation prévaut surtout dans les ménages hispaniques et afro-américains, mais le phénomène gagne actuellement de l’ampleur et commence à atteindre la communauté blanche. Le nombre de grands-parents hébergeant et éduquant leurs petits fils ou petites filles a ainsi augmenté de 9 % en 2008.

Un parent célibataire confie aussi généralement l’éducation de son enfant aux grands-parents. Presque la moitié des jeunes élevés par leurs aïeux sont concernés par ce cas. Cette enquête a également révélé que ces personnes âgées qui prennent en charge leurs petits-enfants ne disposent pas, pour la plupart, d’une source de revenus suffisante. D’après ces études, un ménage américain sur cinq, élevant ses petits-enfants, vit au-dessous du seuil de pauvreté. Ceci confirme l’attachement éprouvé par ces papis et ces mamies à l’égard de leur descendance.

dimanche 3 octobre 2010, par Romain Morillon