Comment favoriser la germination des graines et des noyaux avec la stratification ?

Pendant la saison fraîche, les jardiniers songent aux beaux jours à venir. Bon nombre d’entre eux entreprennent la germination des graines et noyaux qui donneront plus tard des beaux arbres fruitiers. Une technique efficace permet d’y parvenir sans encombre : la stratification.

Les espèces pouvant faire l’objet d’une stratification

La technique de la stratification permet de « réveiller » les noyaux de nectarine, de pêche et d’abricot, d’amande, de cerise, de noisette, de noix et de châtaigne. Ces graines possèdent une coque de protection et ne peuvent germer sans que cette dernière ne devienne molle. C’est précisément le résultat obtenu grâce à la stratification.

Comment faire ?

Pour obtenir des bons résultats, il faut disposer les graines dans du sable humide. Prenez d’abord un pot. Placez des cailloux et des graviers au fond de celui-ci. Verser ensuite du sable (qui ne doit être ni sec ni humide) jusqu’à obtenir une épaisseur de trois centimètres puis disposez des noyaux ou graines en faisant en sorte que ceux-ci soient bien éloignés les uns des autres. Versez ensuite une deuxième couche de sable, toujours d’une épaisseur de trois centimètres. Déposez de nouveau des graines ou des noyaux. Procédez de cette manière jusqu’à ce que toutes les graines soient mises en place.

Installez ensuite votre pot au pied d’un mur orienté vers le nord. Pour que la stratification soit une réussite, vous pouvez mettre une couche de paille au dessus du contenant. Celle-ci fera office de protection contre la fraîcheur ambiante. Attention, il faut être vigilant par rapport aux rongeurs qui sont friands des graines et des noyaux. Pensez à installer un grillage en haut de votre pot.

Phase finale

En février-mars, surveillez étroitement vos graines et noyaux. Pour savoir si la germination a eu lieu, il suffit de renverser délicatement le contenu du pot. S’il reste encore des graines ou des noyaux qui n’ont pas germé, ils seront de nouveau placés dans le pot en procédant comme cela est décrit plus haut. On contrôlera de nouveau en mars-avril puis en avril-mai.

Les graines germées peuvent être mises en terre. Veillez à leur offrir un sol répondant à leurs exigences. Pour permettre aux jeunes pousses de développer des racines, la plantation peut aussi se faire en godets.

mardi 3 avril 2012, par Hélène André