Bientôt la fin des sacs en plastique à usage unique ?

À partir du 1er janvier 2016, une préconisation de la loi sur la transition énergétique sera appliquée. Il s’agit de l’interdiction des sacs en plastique à usage unique, notamment au niveau des points de vente. Ce premier cap est un préalable à d’autres mesures visant à réduire l’utilisation du plastique.

Pourquoi cette mesure a-t-elle été prise ?

Dès le premier jour de l’année prochaine donc, ce sont de nouvelles habitudes qui devront s’instaurer dans les points de vente. Les sacs en plastique pour l’emballage des produits seront interdits. Cette mesure découle d’un décret qui est passé au Conseil d’État le 14 septembre 2015, et vient d’être voté. Ce décret est inspiré de la loi sur la transition énergétique. La date du 1er janvier est maintenue malgré la sollicitation des grands distributeurs qui souhaitaient écouler leur stock de sacs. Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, s’est montrée ferme, arguant que les sacs en plastique à usage unique constituent un véritable danger pour l’environnement en général. Selon les experts, l’Europe enregistre environ 8 milliards de déchets. Et 10% des déchets de sacs finissent dans les océans tous les ans, une véritable catastrophe écologique.

Dorénavant donc, vous ne retrouverez en caisse que les sacs en plastique réutilisables ou ceux conçus dans un matériau autre que le plastique.

Les autres mesures à mettre en place

Les mesures qui découlent de la loi sur la transition énergétique sont mises en application au fur et à mesure. C’est ainsi qu’à compter du 1er janvier 2017, les sacs « fruits et légumes », c’est-à-dire qui ne sont pas utilisés en caisse, ainsi que ceux qui sont destinés à l’envoi de publicité et de presse, seront aussi retirés de la consommation. Les sacs compostables en domestique, ou encore ceux qui sont conçus dans des matières végétales ou biosourcées restent autorisés. Pour le Club Bioplastiques qui s’exprime via son président Christophe Doukhi de Boissoudy, un sac biosourcé est un sac compostable, par opposition à ceux qui sont d’origine fossile ou oxodégradable.

D’autres mesures seront effectives en 2020, à savoir l’interdiction de la vaisselle jetable en plastique, à l’exception des articles compostables.

vendredi 6 novembre 2015, par Romain Morillon