Rendez-vous en juillet pour le festival de calligraphie Callifolies

Pour sa deuxième édition, le festival de calligraphie contemporaine Callifolies se tiendra à Grandris, les 21 et 22 juillet 2012. Différentes animations et démonstrations seront au programme. Un spectacle sera donné par l’expert en light graff Julien Breton durant la soirée du 21 juillet. Ce jour-là, « l’écriture deviendra lumière ».

Callifolies 2012, à la rencontre de la lumière

L’écriture est un art et la 2ème édition du festival de calligraphie « Callifolies » la présentera sous un aspect particulièrement lumineux. L’un des 15 spécialistes du light graff, Julien Breton, démontrera pendant la soirée du 21 juillet que l’écriture peut devenir lumière, à travers un spectacle qui ne manquera pas d’étonner. Des projections de calligraphies sur fond de paysages sont au programme et ces derniers seront dédiés à Grandris. Julien Breton proposera des stages d’initiation en calligraphie aux amateurs. La créativité sera au rendez-vous et des sensibilités seront éveillées.

Julien Breton, l’expert du light graff

On recense 15 experts de la calligraphie dans le monde. Julien Breton, qui est l’un d’entre eux, a su se démarquer par ses inspirations décalées et son style unique. C’est d’ailleurs cette particularité qui a valu à l’artiste de recevoir différents prix dont un décerné à Dubaï. On ne manquera pas de noter que ce professionnel du light graff parcourt le monde pour partager cet art contemporain impressionnant.

La calligraphie lumineuse se base sur un principe assez simple. Des petits détails la rendent étonnante. Julien Breton raconte qu’il s’agit du même principe que celui auquel les photographes font appel pour immortaliser les traînées laissées par les projecteurs des voitures sur l’autoroute.

Confidence d’un artiste de talent

Si Julien Breton fréquente les rues du monde entier pour illuminer l’écriture, c’est d’abord par pure passion. C’est un réel plaisir que procure la création de lettres lumineuses qui sont parfois difficiles à déchiffrer. Il commence par poser son appareil photo puis prend un cliché en pause longue. Il jongle entre les couleurs et les formes des lampes pour obtenir le résultat parfait. La lumière joue le premier rôle et le travail demande une bonne dose d’inspiration et de concentration. D’un autre côté, la calligraphie lumineuse peut être exploitée pour travailler des espaces plus larges et obtenir un rendu 3D impressionnant.

jeudi 10 mai 2012, par Hélène André