Comment fabriquer du compost ?

Il est très facile de réaliser soi-même son propre compost. Cela permet, par ailleurs, de limiter la production de déchets ménagers et favorise par la même occasion la protection de l’environnement. Pour sa fabrication, voici quelques conseils pratiques.

Définition du compostage

On entend par compostage le fait de transformer les substances organiques de manière biologique, sous l’action de l’oxygène et de l’eau. Pour cela, il est nécessaire de procéder à une fermentation. Les micro-organismes transforment ainsi les déchets pour produire du compost. Il s’agit d’une matière hygiénique, stabilisée, contenant une grande quantité d’humus et indispensable au jardin

Avec quels produits fabriquer du compost

Plusieurs matières peuvent faire l’objet d’un compostage. Citons notamment les déchets de la cuisine tels que les légumes et les fruits avariés, les épluchures, les coquilles d’œuf ou encore les restes de repas. On peut également composter les déchets de jardin comme les feuilles non malades ou encore les restes d’une pelouse tondue. Parmi les déchets de maison, on peut prendre le papier journal, les cendres de bois, les sciures, les mouchoirs en papier ou encore les bouquets fanés.

Le compostage en tas et le compostage en bac

Le compostage peut se faire de deux manières : soit en tas, soit en bac. Pour un spacieux jardin, il est conseillé de choisir le compostage en tas. Il suffira alors d’entasser les déchets dans un lieu isolé du jardin. On regroupera les déchets en amas puis on les retournera fréquemment dans le but d’enclencher la fermentation. Le compostage en tas profite d’un arrosage naturel et d’une meilleure oxygénation. Cependant, ce dernier ne sera pas esthétique. Pour cette raison, il faudra lui réserver un coin bien discret du jardin. Pour le compostage en bac, on se munira d’un composteur dit silo à compost. Cette méthode est moins envahissante et convient aux petits espaces. L’inconvénient avec cette méthode de compostage, c’est qu’il est possible que le compost s’assèche. Il faut donc régulièrement l’arroser.

Les principes de base pour réaliser soi-même du compost

En premier, on mélangera les différents déchets. On brassera ensuite le mélange ainsi obtenu. Cela permet de renforcer l’influence des micro-organismes tout en uniformisant la mixture. De temps en temps, il peut s’avérer utile de tamiser le compost. Ceci est indispensable dans le cas où l’on a mélangé des débris mous avec des déchets un peu plus durs tels que des petites branches.

mardi 24 janvier 2012, par Hélène André