Comment fabriquer du compost pour votre jardin ?

Vous pouvez fabriquer du compost vous-même. Vous obtiendrez ainsi un produit bénéfique pour vos plantes. En même temps, vous diminuerez les déchets organiques et agirez pour la protection de l’environnement. Découvrez comment fabriquer du compost pour votre jardin.

Qu’est-ce que le compost et à quoi sert-il ?

Le compostage est une méthode de transformation biologique des substances organiques sous l’action de l’oxygène et de l’eau. Durant le processus, des micro-organismes modifient les déchets pour produire après maturation, le compost. Cette substance riche en humus est essentielle pour le jardin.

Le compostage présente de nombreux avantages. D’abord, il s’agit d’un procédé écologique permettant de diminuer la quantité de déchets ménagers à traiter par la collectivité. En second lieu, l’amendement qu’on en soutire est de très bonne qualité et ceci se répercutera sur la productivité du potager. Le compost améliore la vie du sol, l’enrichit en humus et contribue à sa fertilité. Enfin, le compost est un produit économique, permettant d’alléger les dépenses en amendements organiques et en engrais.

Réaliser soi-même son compost : quels composants choisir ?

On dédiera un coin du potager, loin des regards, pour fabriquer le compost. On y disposera les déchets au fur et à mesure. Attention, il ne faudra pas composter un seul composant car les quantités d’azote et de carbone doivent être parfaitement équilibrées. Les tontes de pelouse fournissent une bonne quantité d’azote mais il ne faut pas en abuser. On peut également utiliser des copeaux de bois ou des cendres de bois qui renferment de la potasse. Autrement, on peut se servir de restes de fruits et de légumes riches en azote, des cartons ou des journaux préalablement déchiquetés qui contiennent du carbone.

Pour le compostage, on peut aussi faire appel à des litières animales, de la paille de blé, des marcs de raisins, des coquilles d’œufs, des coquilles de noix, de la couenne de jambon, des débris de poissons, des orties ou encore des fleurs fanées. On veillera à ne pas utiliser les mauvaises herbes en graines ainsi que les débris de viande qui attireront des nuisibles comme les rats.

Le compostage s’étale sur six mois environ, tout au long du printemps et de l’été. Vous pouvez l’utiliser dès l’automne. Pour incorporer le compost au sol de votre jardin, il vous suffit de procéder à un bêchage. Vous pouvez aussi en étaler en surface et tout autour des plants.

mercredi 10 août 2011, par Hélène André