Esteem de Envoy Medical : un nouvel implant auditif invisible

La société Envoy Medical a mis au point une prothèse auditive innovante, qui s’implante directement dans l’oreille. Cet implant, baptisé Esteem, répondra aux attentes de nombreux malentendants, en particulier les personnes âgées.

La prothèse auditive Esteem pour corriger les troubles auditifs

D’après un récent sondage, près de cinq millions de Français souffrent d’une perte de l’audition. Seulement 20 % d’entre eux se sont équipés d’une prothèse. Ce taux relativement bas s’explique par le coût exorbitant de l’appareillage qui demeure inaccessible malgré les subventions accordées par la Sécurité sociale. Les fréquentes difficultés de réglage, les distorsions acoustiques, les limites imposées à leur utilisation ou leur aspect peu esthétique les incitent également à renoncer au port d’un implant.

La firme Envoy Medical a apporté une solution face à ces problèmes en lançant l’Esteem, une prothèse révolutionnaire entièrement invisible et dépourvue de microphone. Cet appareil a été présenté dans le cadre du 114ème Congrès de la Société Française d’Oto-rhino-laryngologie, qui s’est tenu le mois d’octobre dernier à Paris. Reposant sur une technologie de pointe, cet implant utilise la physiologie naturelle de l’oreille pour percevoir et amplifier le son. Son implantation requiert cependant une intervention chirurgicale.

Esteem, un implant auditif pratique et performant

Cette prothèse auditive est indiquée dans les cas de perte mineure ou majeure de l’audition. En cas de surdité partielle, un phénomène fréquent à partir de 50 ans, l’Esteem va servir à amplifier les fréquences d’un son aigu altéré. Il permet de restituer parfaitement la voix de l’interlocuteur, notamment dans un environnement bruyant. Pour les individus qui souffrent d’une surdité complète, l’implant Esteem leur est aussi recommandé, puisqu’il est équipé d’un amplificateur puissant qui ne nécessite aucun embout occlusif.

La prothèse Esteem se sert du tympan comme microphone naturel. Il enregistre le son via le conduit auditif. L’absence partielle ou totale des bruits de fond ou des distorsions acoustiques dépendra ainsi de la physionomie de l‘utilisateur. L’appareil est constitué d’un processeur audio, implanté derrière l’oreille externe, de deux convertisseurs et d’un capteur fixé dans l’oreille moyenne. Le transducteur recueille les vibrations du tympan et les convertit en signaux électriques qui seront transmis au microprocesseur. Un pilote les reconvertit en vibrations mécaniques qui seront acheminées vers l’étrier, puis vers la cochlée.

samedi 29 janvier 2011, par Romain Morillon