Equitation : le cheval, notre allié santé

Comme les randonnées ou les balades pédestres, faire du cheval se présente comme une activité sportive agréable. Les liens entre le cavalier et le cheval sont un vrai plaisir simple de la vie.

Faire du cheval, du tonus physique et psychologique

Certains médecins et certains experts affirment que l’équitation n’est pas un sport, car ce n’est point le cavalier qui fait l’effort mais le cheval. Cependant cette activité n’en est pas moins bénéfique autant pour le corps que pour l’esprit. Au début, un apprenti cavalier, en passant une première journée d’équitation, aura mal partout : poignet, dos, bras, jambes, nuque,… En effet, l’équitation fait travailler près de 300 de nos muscles abdominaux, abducteurs, adducteurs.

Cette activité nous permet d’avoir une bonne posture, de la souplesse et un bon système cardio-vasculaire. L’équitation, c’est aussi communiquer avec un cheval, un animal magnifique avec lequel il est nécessaire d’établir des liens. Ce qui nécessite une implication psychologique pour le cavalier. L’équitation développe la confiance en soi. Et vous apprenez une autre faculté précieuse : la patience. Car l’équitation est le seul sport où l’homme est en contact avec un animal. Contact qui apporte une richesse, parfois inestimable, à l’homme.

Le cheval, des liens forts et sincères

L’hippothérapie est la thérapie par l’intermédiaire du cheval. L’équitation permet de traiter des difficultés motrices ou psychiques chez un patient. Le cheval, ce bel animal au comportement parfois imprévisible, se révèle une aide précieuse aux kinésithérapeutes, psychopédagogues et autres experts de la médecine. Le patient aux difficultés psychiques a du mal à communiquer avec les autres personnes de son environnement. Avec le cheval, c’est tout autre.

Le cheval perçoit plus par les gestes que par les paroles du cavalier. Ainsi, nul besoin de faire de grands discours à sa monture pour lui faire comprendre nos attentes. Souvent, des caresses, le brossage de son poil, la complicité entre le cavalier et l’animal, suffisent à mettre ces derniers en parfaite entente. Au contact du cheval, nous apprenons un autre mode de communication. Monter à cheval, et avec sa famille ou ses amis, et faire de longues balades, est un moment tout simplement merveilleux.

dimanche 14 novembre 2010, par Carole Mercier, Hélène André