Épargne : les Français de plus en plus réticents vis-à-vis des banques

73% des Français souhaitent trouver des solutions performantes pour protéger leur épargne, mais ils sont de plus en plus réticents vis-à-vis de leurs banques. De ce fait, ils se détournent des livrets bancaires.

Par peur de prélèvements sur leur épargne

C’est ce qui ressort des résultats du baromètre réalisé conjointement en fin mars 2015 par IFOP et AuCoffre.com sur « Les Français et leur épargne », auprès de 1.050 individus. Cette étude apporte des notions plus claires sur la manière dont les Français perçoivent leur épargne. Comment pensent-ils sécuriser leurs économies et quelles sont, à leur avis, les meilleures méthodes pour les préserver ?

Même si leur niveau de confiance est en recul de 6 points depuis novembre 2012, 58% des personnes interrogées ont toujours confiance aux banques. Si les épargnants sont de plus en plus réticents à y placer leur capital, ce n’est pas par peur d’un risque de faillite. 71% d’entre eux redoutent la mise en œuvre de nouvelles mesures qui permettraient aux banques de faire des prélèvements sur leur épargne. Au lieu de placer leurs économies dans les livrets bancaires, ils s’orientent vers l’or, l’assurance-vie et l’immobilier qui leur semblent être des produits de placement plus attractifs pour investir leur épargne.

Les systèmes de placement privilégiés des Français

Face à ce contexte de défiance vis-à-vis des banques, l’or apparaît comme une valeur sûre pour les épargnants qui souhaitent sécuriser leur capital et consolider leur patrimoine. 13% des personnes sondées ont déclaré avoir investi dans le métal jaune et en détiennent sous forme physique, en lingots ou en pièces de collection. Ce qui est tout à fait logique selon les experts du secteur financier puisque l’or est considéré comme une valeur refuge vers qui les particuliers se tournent en cas de crise grave.

Les actions et les obligations représentent aussi des alternatives crédibles pour les épargnants. L’image des marchés boursiers continue de s’embellir après les impacts fâcheux de la crise financière. 50% des personnes interrogées gardent confiance au Livret A, un système sécurisé malgré son faible taux de rentabilité qui n’est plus que de 1% actuellement, après plusieurs baisses successives. Ce mode de placement s’avère le plus intéressant en termes de fiscalité. Le Livret A offre en outre d’autres avantages : il est plus accessible aux épargnants et son déblocage peut se faire plus facilement.

vendredi 22 mai 2015, par Romain Morillon