Comment entailler les feuilles mortes ?

Si vous avez trop de feuilles mortes dans votre jardin durant l’automne, ne les brûlez pas. Elles vous seront utiles pour fabriquer un compost parfait, particulièrement efficace pour booster vos prochaines cultures. Il s’agit d’ailleurs d’une méthode écologique de recyclage. Découvrez comment procéder.

Le compostage, une méthode facile et efficace

L’efficacité du compost pour booster la culture n’est plus à démontrer. Particulièrement riche en humus, il apporte aux plantes les éléments vitaux dont ils ont besoin pour se développer à l’optimal. Le compost est obtenu par la transformation des déchets de cuisine et de jardin qui survient grâce à l’action de micro-organismes en présence d’eau et d’oxygène. Les feuilles mortes peuvent faire l’objet d’un compostage. Il suffit de les placer dans un milieu favorable à la décomposition et à la transformation.

Comment opérer ?

Pour accélérer le compostage, il est nécessaire de procéder à un broyage. A l’aide d’un broyeur de végétaux, qui est d’ailleurs particulièrement efficace pour minimiser le volume des déchets du jardin, commencez par déchiqueter les feuilles mortes. Les aiguilles de certaines plantes, les feuilles coriaces ou encore les brindilles seront vite mises en pièces et prêtes à se décomposer plus rapidement. Lancez-vous ensuite au compostage proprement dit. L’idéal est de fabriquer un abri spécifique qui réunit les conditions favorables à la décomposition. Montez quelques planches sur quatre côtés et prévoyez un espace d’aération. Si vous n’êtes pas doué en bricolage, vous pouvez opter pour un bac à compost, disponible auprès des magasins spécialisés. Une fois l’abri terminé, il ne vous reste plus qu’à y disposer les feuilles mortes et placer le tout dans une zone ombragée du jardin.

Quelques gestes d’entretien

Le processus de décomposition des feuilles peut être particulièrement lent. Pour le booster, mélangez-les avec de la fientes de volaille ou de la corne torréfiée. Riches en azote, ces matières organiques sont efficaces pour optimiser la décomposition. Vous pouvez également opter pour le purin d’ortie, selon vos possibilités. Afin de réussir le compostage, prenez le temps d’humidifier et d’aérer votre compost régulièrement. Tous les six mois, un brassage peut être opéré pour obtenir de meilleurs résultats. En principe, votre compost est prêt à l’emploi au bout d’une année, mais pour avoir un parfait terreau de feuilles riche en humus, il faudra encore attendre une année de plus.

mercredi 28 mars 2012, par Hélène André