Comment utiliser les engrais verts pour améliorer le sol de votre jardin ?

Cultiver des engrais verts est très bénéfique pour votre jardin. Il s’agit de plantes qui croissent rapidement et qui se développent même après la fin de saison. Sur une période brève, ces plantes produisent une énorme quantité de substances organiques que l’on peut exploiter pour rendre le sol plus riche.

Les engrais verts

Planter des engrais verts consiste à semer des variétés vivrières cultivées dans l’objectif d’optimiser la capacité culturale de la terre. Les plus couramment utilisées sont les légumineuses et les plantes fourragères telles que la luzerne ou le trèfle mais également les plantes non légumineuse à l’instar de l’avoine ou de la moutarde.

Les jardiniers privilégient les plantes légumineuses pour leur aptitude à retenir l’azote contenue dans l’air ainsi que pour leurs feuilles abondantes. Fermentant rapidement, les engrais verts améliorent la structure de la terre, en fournissant de l’azote et de l’humus.

Protéger le sol avec les engrais verts

Les engrais verts permettent de protéger la terre. Cultiver ces variétés à forte croissance est surtout bénéfique en fin de saison et pendant tout l’hiver. Ils préservent la couche nourricière, c’est-à-dire la couche de terre végétale, qui est très mince et prend du temps pour se former. Ces produits permettent, par ailleurs, de prévenir la prolifération des mauvaises herbes sur le sol. Les engrais verts se révèlent indispensables surtout si la pluie est abondante en période hivernale et si le sol est incliné.

Améliorer le sol avec les engrais verts

Il est intéressant de souligner que le recours aux engrais verts réduit les dépenses et limite voire empêche la pollution du sol. En effet, après une culture, plusieurs agents minéraux sont présents dans le sol. Il peut s’agir de la minéralisation de l’humus ou d’un surplus d’engrais. Les engrais verts permettent de résorber ces éléments.

A la fin de l’hiver, différentes options s’offrent au jardinier. Après avoir fauché les engrais verts, il peut les laisser à même le sol et créer ainsi un paillage naturel. Il peut également procéder à un broyage de ceux-ci avant de les enfouir sous terre. Leurs tiges faciliteront l’infiltration de l’eau dans la terre. Leur décomposition apportera, quant à elle, des matières organiques au sol, améliorant sensiblement celui-ci.

samedi 2 juillet 2011, par Hélène André