Comment fabriquer et utiliser le lombricompost ?

Le lombricompostage ou culture par les vers constitue un moyen efficace pour nourrir le sol du jardin. Présentant plusieurs avantages, cette méthode est économique et respectueuse de l’environnement. Voici comment fabriquer et utiliser le lombricompost.

Le mode de fonctionnement du lombricompostage

A la différence d’un composteur de jardin qui fermente sous l’action de la chaleur, le lombricomposteur se base sur l’utilisation des lombrics, des vers qui digèreront les éléments qui leur sont apportés (en l’occurrence des matières organiques) à plusieurs reprises et les transforment progressivement en compost. En diluant cette composition, on peut également fabriquer un « thé » constituant un bon fertilisant pour les plantes.

Le lombricomposteur est composé de nombreux bacs, devant être bien couverts afin de garder dans le noir. Les bacs doivent également être perforés pour permettre aux vers de passer. On remplit ensuite les bacs de vers en partant de ceux qui sont placés en dessous. Au moment où le bac du bas ne contient plus de vers, cela signifie que la préparation du compost est achevée. Il doit alors être vidé puis remis au dessus des autres bacs. Il s’agit donc d’un procédé rotatif. En dessous du premier bac du bas, on place un dispositif de robinetterie permettant de collecter le « thé » des vers, ce liquide qui renferme beaucoup de nutriments.

Les atouts du lombricomposteur

Si l’on en croit les jardiniers qui ont adopté le lombricomposteur, cette méthode de compostage ne dégage pas de mauvaise odeur, contrairement aux composts habituels. En outre, grâce à ce procédé, on obtient des fertilisants particulièrement riches pour de nombreuses plantes.

L’utilisation du compost obtenu grâce au lombricomposteur est très simple. Il faut gratter une légère couche de terre à la surface et la remplacer par du lombricompost. Après, il ne reste qu’à arroser et le tour est joué, les nutriments pénètreront dans le sol d’une manière progressive. En ce qui concerne le « thé », il faut le diluer dans de l’eau avant de l’utiliser. Cet engrais liquide se conserve parfaitement.

jeudi 9 février 2012, par Hélène André