Comment procéder à l’échange de vos graines ?

A l’approche du printemps, le jardinier doit préparer ses graines et entamer les semis. Dans le cas où certaines semences sont manquantes et lorsque d’autres sont en excès, on peut envisager l’échange des graines.

L’échange de graines sur Internet

Pour échanger des graines, Internet constitue une véritable mine d’or. Grâce au Web, on peut entrer en contact avec des jardiniers aguerris. En plus d’envoyer des graines par la poste, ils pourront prodiguer des précieux conseils. Plusieurs sites sont spécialisés dans l’échange de semences. Ils regroupent des internautes qui revendent des graines et d’autres qui en cherchent. On peut aussi se rendre sur des blogs ou des forums. Echanger des graines via Internet s’avère particulièrement intéressant en hiver, période durant laquelle les événements dédiés au jardin se font rares.

Se rendre à des bourses aux graines

A partir du mois de mars, on peut assister à des bourses aux graines où l’on peut acheter des semences mais aussi des plants. Pour être certain de ne rater aucune manifestation importante, il est vivement recommandé de surveiller régulièrement le calendrier des manifestations. On peut facilement en trouver en ligne, sur les sites s’intéressant au jardinage. Pour connaître les dates incontournables dans l’univers du jardinage, il s’avère aussi intéressant de commander les catalogues distribués gratuitement par les associations. Ceux-ci détaillent bon nombre de bourses d’échanges par département.

Prendre des précautions

En échangeant des graines sur Internet ou auprès des bourses aux graines, il faut se montrer très vigilant. En effet, on s’expose à quelques risques en acceptant des semences provenant d’inconnus. Pour éviter les mauvaises surprises et surtout pour ne pas propager une maladie, il est vivement recommandé de cultiver les semis dans un pot séparé et à un endroit éloigné des autres végétaux du jardin. La même précaution est de mise pour les semis et les boutures en place. Ces plants devront rester dans des contenants à part. Les instruments utilisés pour les traiter doivent être soigneusement lavés avant de toucher d’autres plantes.

mardi 28 février 2012, par Hélène André