Microsoft, un e-service pour les besoins des seniors

Toujours en quête d’innovation et de performance, Microsoft lance sur le marché une plateforme spécialisée à l’adresse des seniors. Les détails sur cette information dédiée aux 60 ans et plus.

Microsoft, les premiers e-services dédiés au seniors

Le troisième Forum LRG (Local and Regional Government Solutions Forum) de Bilbao a été l’occasion pour Microsoft Corp, le géant de l’informatique américaine de lancer un e-service destiné aux personnes âgées. Cette plate forme mondiale d’e-service, sera spécialement conçue pour faciliter la vie des seniors en leur offrant des services en ligne, rapides, fiables et conformes à leur besoin. Pour ce premier lancement, la plateforme sera uniquement disponible dans deux pays, la Chine et la Grande Bretagne.
Baptisée CSP (Citizen Service Platform), cette nouvelle plateforme de Microsoft a pour objectif de rendre les services sociaux plus accessibles aux personnes âgées quelle que soit leur origine. Face au vieillissement rapide de la population, la création du CSP est une solution d’approche efficace pour révolutionner les prestations sociales destinées aux seniors. Ce projet est déjà fonctionnel avec deux partenariats de Microsoft en Chine et en Grande Bretagne.

Le e-service spécial seniors en pratique

Grâce à une collaboration de Microsoft avec Cerrus International Ltd et Care Work Ltd, l’e-service a pu être testé dans des communautés représentant une vaste communauté de seniors, le Sun City en Chine et le Medway Council en Grande Bretagne. Dans ces deux centres abritant respectivement 7000 et 10 000 personnes âgées, la CSP a pu améliorer, grâce à l’apport de la nouvelle technologie, les services pour être conforme à l’attente de la majorité des seniors.
Après le succès retentissant de ce premier test, le CSP s’imposera comme un outil nécessaire à chaque gouvernement, pour une meilleure gestion de leur budget social. Le CSP permet en effet de détecter les attentes des seniors en matière de soins et de services révolutionnant ainsi les prestations proportionnellement à leurs besoins réels. Ceci est possible grâce à une interaction entre tous les acteurs concernés comprenant le patient, les centres de soins et les libres services en ligne.

lundi 20 juillet 2009, par Carole Mercier