Devenir bénévole après sa retraite

Après la retraite, le bénévolat présente plusieurs avantages. Pour devenir bénévole, plusieurs étapes sont à suivre.

Pourquoi choisir le bénévolat ?

Partager ses connaissances avec les générations futures et les éduquer est une manière d’aider la collectivité et l’entourage. Ainsi, le bénévolat permet de passer son temps libre en faisant une activité qui plaît à tous. Il est également prouvé qu’il permet de garder une bonne santé, physique et psychologique, car il réduit le stress et les tensions. En évitant l’isolement, il élargit aussi les connaissances et les compétences. Le fait de pratiquer une activité de façon régulière permet de garder un corps tonique. Le bénévolat peut concerner bon nombre de domaines : éducation, travail, divertissement, etc. Chaque retraité peut donc choisir un domaine qu’il connaît bien.

Ainsi, on peut faire du bénévolat en donnant des cours sur les recettes de cuisine, le tricot, etc. Différents programmes sont déjà mis en place, tels que "Mamie Lecture" dans les écoles, où les grands-parents lisent un livre de conte aux enfants. C’est une opportunité de passer du bon temps avec la nouvelle génération et de leur inculquer les valeurs de la littérature. Le programme "Mamie Tendresse" permet un meilleur échange grands-parents – petits-enfants, et enfin "Mamie Devoirs" concerne le soutien scolaire organisé pour les enfants qui ont du mal à suivre à l’école. Ce sont des moments de bonheur, où le contact intergénérationnel est privilégié.

Les démarches à suivre pour devenir volontaire associatif

Pour devenir bénévole, il faut contacter les associations qui recrutent les retraités. L’association Unapei propose ainsi aux seniors de devenir volontaire associatif. Pour participer, il faut posséder une nationalité européenne ou bien résider en France depuis plus d’un an. Le volontariat associatif privilégie les associations françaises qui œuvrent dans le domaine du handicap. Il concerne aussi toutes les organisations agréées par l’État. Toutefois, chaque organisme doit offrir aux nouvelles recrues des formations préalables afin de les préparer aux éventuelles difficultés. Avant chaque mission, un débriefing est toujours organisé.

Généralement, le volontaire bénéficie d’une indemnité mensuelle, mais le contrat de travail n’est pas le même que celui mentionné dans le Code de travail. Chaque semaine, la durée de la mission varie entre 1 heure et 26 heures et la durée du travail de bénévolat est de 1 à 24 mois. Un volontaire peut travailler en même temps pour plusieurs associations différentes pendant un délai de 3 ans. À chaque fin de mission, le volontaire obtient un certificat mentionnant les formations qu’il a suivies et les compétences acquises. Cette attestation étoffe ensuite son CV, puisqu’il est considéré dans la validation des acquis de l’expérience ou VAE. Être bénévole présente donc de multiples avantages, car cela tisse les liens intergénérationnels, tout en permettant de garder une activité régulière et d’entretenir sa santé. Alors, pour occuper son temps tout en faisant une bonne action, pourquoi ne pas choisir le bénévolat après la retraite ?

vendredi 27 mai 2011, par Carole Mercier