Le dépistage du cancer du sein

Le mois d’octobre est dédié au cancer du sein. En France, 1 femme sur 3 ne se fait pas dépister régulièrement alors que c’est une des maladies les plus fréquentes et mortelles chez la femme. Depuis 2004, les pouvoirs publics ont généralisé le dépistage pour les femmes de 50 à 74 ans. N’attendez pas, faites-vous dépister !

Le cancer du sein en chiffres

Le cancer du sein est une maladie fréquente chez les femmes et une des causes de la mortalité chez les 35 à 65 ans. Chaque année, la France enregistre 48 800 nouveaux cas avec 11 886 morts en 2012. Le cancer se déclare généra lement à la ménopause, mais tend à toucher des femmes de plus en plus jeunes, entre 40 et 45 ans.

Pour inviter les femmes à se faire dépister, le ministère de la Santé et de l’Institut National du cancer ou Inca organise chaque année le dépistage organisé du cancer du sein tout le mois d’octobre, également appelé « Octobre Rose. » Un programme ayant pour but de réaliser une mammographie tous les deux ans. Selon Frédéric Bels, le responsable du département dépistage à l’Inca, ce dépistage permet de détecter 6 à 10% des cas de cancer. Toujours selon le responsable, il est préférable de participer au dépistage organisé qui permet d’éviter 150 à 300 décès. Le dépistage individuel peut engendrer des risques de cancers radio-induits.

La mammographie, pour un dépistage assuré

Entre 50 et 74 ans, les femmes doivent systématiquement faire un dépistage, notamment la mammographie. Accompagné d’un examen clinique, cet examen permet de détecter les éventuelles anomalies, environ 90 % des cancers avant même l’apparition des symptômes. Le radiologue pratique une radio à l’aide de rayon X et détecte les anomalies grâce à l’obtention d’images de l’intérieur du sein.

Ce dépistage permet de donner plus de chances de guérison, surtout si le cancer est détecté à un stade précoce. Dans 9 cas sur 10, un cancer du sein peut être guéri grâce à des traitements non agressifs. Si une masse ou lésion a été détectée durant une palpation, le radiologue peut conseiller une échographie. Le dépistage du cancer du sein est pris en charge à 100% par la Sécu. Les examens complémentaires sont couverts par l’assurance maladie ou le complémentaire santé.

mercredi 30 octobre 2013, par Romain Morillon