Effectuer un prêt en tant que senior

Les banques sont aujourd’hui de plus en plus enclines à accorder des crédits aux seniors. Ces derniers saisissent cette opportunité pour s’engager pour divers prêts, personnels ou immobiliers.

Prêt pour seniors : un marché prometteur pour les banques

Les seniors ont davantage recours aux crédits pour faire face aux dépenses de la vie courante. En effet, cette frange de la population connaît à l’heure actuelle une dégradation de leur situation financière et de leur niveau de vie. Ils financent souvent leurs emprunts avec leurs rentes, telles les pensions de retraite ou les assurances vies. Ainsi, les établissements prêteurs ont pris certaines mesures visant à faciliter leur accès aux crédits.

La plupart des organismes financiers ont institué le prêt viager hypothécaire. La signature de ce prêt s’effectue devant un notaire. Il est versé sous la forme d’arrérages ou d’un capital. Un bien immobilier en bon état, qui appartient au souscripteur, est mis en hypothèque et fera office de garantie. Sa valeur servira par la suite de base de calcul de l’emprunt. Le principal avantage de ce type de crédit est qu’il n’est pas soumis à l’impôt.

Les conditions d’attribution de prêts aux seniors

Les crédits à la consommation sont plus facilement accordés aux seniors par rapport aux autres prêts, puisqu’ils peuvent être remboursés dans un délai relativement court. En raison de leurs espérances de vie, les personnes âgées ont du mal à obtenir un crédit qui s’étale sur le long terme. Des établissements prêteurs ne leur octroient cependant ces emprunts que sous certaines conditions. L’emprunteur doit en premier lieu contracter une assurance décès valable jusqu’à 70 ou 75 ans.

La souscription à cette couverture peut néanmoins s’avérer complexe si le cotisant est âgé de plus de 60 ans. La valeur des primes peut représenter jusqu’à 2,6 % du montant emprunté. Un contrôle médical peut aussi être exigé par l’assureur. Si à l’issue de cet examen, des problèmes sont relevés, l’intéressé peut faire valoir la convention Areas, instituée en 2007, qui a pour objectif de faciliter l’accès à l’assurance et au crédit aux personnes présentant un risque aggravé de santé. La durée du prêt est ensuite déterminée suivant ces paramètres.

mardi 16 novembre 2010, par Hélène André, Romain Morillon