Le thermalisme : principes et indications

Offrir santé, beauté et bien-être par le biais des eaux thermales, c’est l’essence même du thermalisme. Pour traiter divers troubles du quotidien, des maladies ou tout simplement pour se remettre en forme, les cures thermales offrent une solution efficace aux problèmes de santé.

De l’origine aux fondements du thermalisme

L’origine du thermalisme remonte à l’Antiquité. À l’époque, les Grecs construisaient des bains d’eau chaude publics destinés aux gymnastes. Puis des bains curatifs du Moyen-Âge, on évolue vers la mode du thermalisme de la Belle Époque. Le thermalisme vit son apogée en 1947 en décrochant un vrai statut médical pris en charge par la Sécurité sociale. Dérivé du mot grec thermos signifiant “chaud”, le thermalisme est basé sur l’utilisation des eaux thermales pour des cures de remise en forme et des soins thérapeutiques. Grâce aux composants de l’eau de source minérale souterraine naturelle, dont les sels minéraux, la boue et le gaz, il agit pour soigner diverses pathologies. On distingue les eaux de type hyperthermal, thermal ou hypothermal, suivant la concentration des minéraux et en fonction des thérapies à suivre.

Dans quels cas doit-on entamer une cure thermale ?

Des problèmes cutanés aux diverses infections en passant par les troubles au niveau des organes, le thermalisme est indiqué dans le traitement de nombreuses maladies. Par voie interne, c’est-à-dire par ingestion d’eau, il soigne les troubles digestifs ou urinaires. En outre, la cure interne en thermalisme, par administration d’eau, guérit les problèmes respiratoires et intestinaux. En revanche, la cure externe comprenant les bains, les douches et les applications de boue thermale, aide à guérir le rhumatisme, les affections psychosomatiques, les maladies cardio-artérielles, les troubles neurologiques, les problèmes dermatologiques… Le thermalisme convient aux adultes comme aux enfants, notamment pour le traitement de l’énurésie ou les troubles du développement chez l’enfant. Pour les cures anti-stress, les différentes méthodes citées plus haut sont complétées par des séances de massage ou la mobilisation en piscine d’eau thermale. Dans tous les cas, le curiste doit passer par une consultation médicale au préalable et nécessite une surveillance durant tout le traitement.

samedi 15 juin 2013, par Romain Morillon