La cure thermale combat efficacement l’arthrose du genou

L’arthrose est une maladie très incommodante qui touche jusqu’à 30 % des seniors âgés de 60 à 70 ans. C’est une maladie qui provoque une douleur intense au niveau des articulations atteintes par l’arthrose. En complément des soins thérapeutiques la cure thermale est très efficace pour combattre la gonarthrose selon les études récentes initiées par l’Afreth.

L’Afreth a réalisé une étude clinique sur 462 arthrosiques

Outre les crises nocturnes que les malades doivent endurer, les personnes souffrant d’arthrose sont contraints de réduire leurs activités, surtout leurs passe-temps favoris tels que le bricolage, le jardinage ou le sport. 20 à 50% des arthrosiques le confirment, la maladie est une grand gêne dans la vie quotidienne. Plusieurs personnes se tournent vers la cure thermale pour contrer cette maladie. En effet , la cure thermale a longtemps été considérée comme l’un des moyens efficaces pour combattre l’arthrose et l’étude qui avait été récemment réalisée par l’Association Française pour la recherche thermale (Afreth) vient d’affirmer l’efficience du thermalisme.

L’étude s’est plus particulièrement penchée sur l’arthrose se manifestant au niveau des genoux, ou la gonarthrose et se distingue par l’envergure des essais cliniques qui ont été appliqués. 462 arthrosiques ont été observés dont 232 suivaient des traitements spécifiques en cure thermale. Pareillement aux 230 autres patients qui ne sont pas des curistes, les curistes ont reçu également le traitement classique composé entre autres d’antidouleur (antalgiques, paracétamol…), des applications d’anti-inflammatoires locales ou générales, une injection de corticoïdes et des exercices de rééducation réguliers. Mais en plus , les curistes ont suivi des séances de cure thermale pendant 18 jours.

Les soins en cure thermale améliorent la santé des patients

La cure thermale se compose essentiellement d’exercices de mobilisation dans une piscine, de bains de boue, de séances de kinésithérapie … Afin que la cure ne s’apparente pas à un séjour de détente, les patients rentraient chez eux chaque jour. Les résultats sont évidents. Pour 60 % des curistes, les symptômes spécifiques de l’arthrose se sont amoindris, ils ressentent moins la douleur et la gonarthrose les handicapent moins. Les effets de la cure thermale se sont encore faits ressentir neuf mois après la cure. Les mouvements habituels quotidiens étaient beaucoup moins douloureux (deux fois moins) que chez les non curistes qui étaient seulement 40% à ressentir une petite amélioration après le traitement.

Actuellement, les médecins généralistes et les rhumatologues peuvent prescrire en plus des soins habituels une cure thermale pour leurs patients souffrant d’arthrose. Les arthrosiques peuvent alors se rendre dans les établissements thermaux agréés pour les soins des rhumatismes (70 % des établissements thermaux). Un médecin thermal y est présent pour leur prescrire 72 soins durant les 18 jours de cure comprenant entre autres des applications de boue, des massages, des bains hydromassants à 37 °C, des exercices dans la piscine…etc. Les soins en cure thermale de 3 semaines sont couverts par l’Assurance maladie à raison de 1000 euros au total, hébergement non inclus.

mercredi 28 octobre 2009, par Carole Mercier